En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Les Français voient l’achat d’une voiture comme un geste-barrière

Selon un sondage mené par Ipsos, un peu plus d’un quart des Français déterminés à acheter une voiture avant la crise sanitaire le sont toujours aujourd’hui. Ils estiment qu’il s’agit d’un moyen de se protéger du virus.

marche auto france

Un sondage Ipsos révèle que pour la moitié des Français « envisageant d’acheter un véhicule (50%), leur propre sécurité et celle de leur proche face au virus devient un enjeu fort ». L’automobile s’inscrit donc ici comme la seule alternative aux autres modes de déplacements et notamment face aux transports en commun, que ce soit dans les semaines à venir ou l’année prochaine.

Cette étude va d’ailleurs rassurer les professionnels du secteur automobile en attendant les annonces d’Emmanuel Macron mardi. En effet, selon ce sondage, 27% des Français qui souhaitaient acquérir un véhicule avant la crise sanitaire sont toujours aussi déterminés aujourd’hui, après le confinement.

Des automobilistes davantage éco-responsables ?

Près d’un tiers (31%) des personnes motivées espère d’ailleurs que les prix des voitures vont baisser dans les prochains mois. 20% d’entre eux pensent également que les incitations financières de l’Etat les aideront dans leur démarche. C’est la raison pour laquelle les sondés veulent que ces aides touchent les voitures essence ou diesel tout comme les véhicules à émissions faibles ou nulles.

Pour autant, les Français interrogés estiment que l’Etat doit continuer à aider davantage le financement des véhicules moins polluants. Les trois-quarts des sondés déclarent d’ailleurs que « la crise climatique est au moins aussi grave que la crise sanitaire qui secoue la planète ». 42% d’entre eux souhaitent que plus de Français roulent en voiture électrique à l’avenir.