Pourquoi le prix des voitures augmente-t-il ?

Selon Emil Frey, premier distributeur auto français, le prix moyen des véhicules neufs a augmenté de 15 % depuis 2019. Les voitures d’occasion ont, quant à elles, connu une hausse de prix de 13 %. Quelles sont les raisons d’une telle augmentation ? On vous explique.

Tarifs moyens simulations assurance auto formule

Une pénurie de matériaux auto

Depuis quelque temps, le prix des voitures n’a cessé d’augmenter. Cette hausse des tarifs concerne aussi bien les véhicules neufs que les véhicules d’occasion. Comment expliquer ce phénomène ? C’est simple : la production des voitures coûte de plus en plus cher. En effet, suite à la crise du Covid-19 et à la guerre en Ukraine, les matières premières sont plus difficiles à trouver. L’industrie automobile fait ainsi face à des problèmes d’approvisionnement de matériaux tels que :

  • Le cuivre utilisé pour les câbles ;
  • Le nickel utilisé pour les batteries ;
  • Le palladium utilisé pour les pots catalytiques.

Par ailleurs, le coût des transports maritimes a également augmenté de son côté. Résultat : les voitures subissent une flambée de prix.

Depuis plusieurs mois, l’industrie automobile est aussi pénalisée par les reconfinements en Chine. En effet, les semi-conducteurs viennent de ce pays et la situation sanitaire retarde considérablement les livraisons de ces composants.

Une hausse de prix importante sur certains modèles de voitures

De nombreux modèles de voitures sont concernés par cette augmentation du prix. Par exemple :

  • La Peugeot 2008, un modèle de voiture très vendu, a augmenté de 2670 € depuis 2020 ;
  • La Tesla Model 3, un modèle de voiture électrique, a augmenté de 6000 € en à peine quelques mois ;
  • La Dacia Sandero, un modèle de voiture abordable en matière de prix, a augmenté de 800 € depuis octobre 2021.

La question se pose : est-il possible que le prix moyen des véhicules revienne à celui d’il y a quelques années, avant la crise sanitaire ? En réalité, cela est peu probable. En effet, avec le passage du thermique vers l’électrique, la hausse des prix risque de s’amplifier encore.