TOP 5 des arnaques les plus répandues lors de l’achat d’une voiture d’occasion

Une étude CarVertical, dévoilée mercredi, vient dresser le classement des escroqueries les plus courantes auxquelles les automobilistes sont confrontés lors de l’achat d’un véhicule d’occasion.

vente voiture clé arnaque

Depuis plusieurs mois, on observe un réel essor du marché de l’occasion en France, notamment depuis janvier 2021 avec des chiffres record. Mais face à cet engouement, CarVertical, une plateforme de recherche de l’historique des voitures, a cherché à identifier les principales escroqueries auxquelles font face les acheteurs lors de l’achat d’un véhicule d’occasion.

Sur la première marche du podium, « la voiture est endommagée » est l’arnaque la plus fréquente sur près d’un tiers (31%) des véhicules d’occasion vendus. Le compteur kilométrique trafiqué arrive ensuite en deuxième position dans 16,7% des cas, juste devant « la voiture est volée » dans plusieurs centaines de cas sur les 12 derniers mois.

Voiture d’occasion : les pièges à éviter selon Trustoo
Lire l'article

Des pratiques punies par la loi

Plus étonnant, en quatrième position, on retrouve « la voiture était un taxi ou une voiture de location ». CarVertical a ainsi recensé près de 2 000 voitures d’occasion dans cette situation. Enfin à la cinquième place, l’étude précise que « les acheteurs de voitures d’occasion doivent également éviter les véhicules soupçonnés d’être de bonnes affaires, même si la tentation les pousse à franchir le pas ».

Face à ces différentes escroqueries, CarVertical rappelle donc aux automobilistes d’avoir recours si possible aux « rapports d’historique en ligne » des véhicules. Pour rappel, ces pratiques sont punies par la loi avec des sanctions jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 375 000€ d’amende, selon la qualification du délit.