En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Vente de voiture : les arnaques à éviter

  • 75 devis d'assurance auto comparés en 5 minutes.
  • 325€ d'économies en moyenne* pour les mêmes garanties.

Quand on vend sa voiture à un particulier, ou qu’on achète une occasion, on espère que tout se passera dans les règles. Il existe pourtant un risque : celui de tomber sur un escroc. Entre faux paiements et fausses annonces, voici les pièges à éviter.

L’arnaque au chèque de banque

Cashback et faux chèque pour payer une voiture

Lorsque vous vendez votre voiture à un particulier, vous êtes parfois exposé à des malfrats. Ceux-ci affectionnent le « cashback » : il s’agit de vous transmettre un faux chèque dont le montant est supérieur à la valeur du véhicule. La différence que vous allez rembourser, elle, est bien réelle. Il faut donc refuser fermement un chèque qui n’affiche pas la valeur précise que vous avez demandée.

Il existe une autre façon d’arnaquer grâce à un faux chèque. L’acheteur de la voiture remet exactement le montant mais sur un faux chèque. Il part ainsi avec la voiture sans avoir déboursé un seul centime. Dans ce cas, l’arnaqueur ne souhaite pas votre argent mais le véhicule gratuitement.

Autre technique : le particulier vous transmet un faux chèque pour payer la voiture. Vous l’encaissez, avant qu’il ne vous demande de restituer l’argent car il n’est pas en capacité de conclure l’achat. Vous lui donnez donc votre argent en croyant rembourser un vrai chèque.

Solution contre l’arnaque au faux chèque

chèque

Pour éviter la fraude au faux chèque, vérifiez toujours l’authenticité du chèque auprès de l’agence émettrice. Cherchez vous-mêmes les coordonnées de la banque sans vous référer au numéro de téléphone indiqué sur le chèque : ce numéro peut aussi être un faux, ou être celui d’un complice.

N’acceptez jamais de recevoir davantage d’argent que vous n’en demandez pour la voiture vendue. Aucun acheteur, au grand jamais, ne cherchera à payer plus que le prix affiché. Enfin, demandez à ce que le bordereau indique un crédit du compte à bonne fin, ce qui signifie que vous devez encaisser la somme avant de livrer le véhicule.

Astuce Malynx !

Comment reconnaître un vrai chèque de banque ? La mention « chèque de banque » doit apparaître en filigrane sur le dos du chèque, entourée en haut et en bas de deux flammes barrées par deux femmes semeuses.

L’arnaque au faux virement

Le virement n’est pas forcément un moyen de paiement fiable pour la vente d’une voiture. Il existe deux arnaques typiques liées aux virements bancaires :

  • Un compte approvisionné par un faux chèque : quand la banque s’en aperçoit, elle annule le virement. Mais la voiture est déjà vendue…
  • L’escroc dépose un faux chèque dans une agence de votre banque à votre nom. En voyant le montant, vous pensez qu’il s’agit du virement et lui laissez la voiture.

Évitez si possible le paiement de la voiture par virement. Celui-ci est encore moins fiable qu’un chèque, sauf si vous faites vraiment confiance à l’acheteur ou avez la preuve que son compte est approvisionné depuis un certain temps.

L’arnaque de vente de voiture sur LeBonCoin

Un acheteur arnaque le vendeur

Démarches administratives voiture d'occasion

LeBonCoin est un vrai repère pour les arnaques en ligne. De nombreux sites de ventes de particulier à particulier permettent de mettre en relation vendeurs de voiture et acheteurs. Cependant, le côté virtuel des échanges peut entraîner des abus. Faites attention dans ces cas :

  • Promesse de paiement par virement ou mandat cash ;
  • Intermédiaire dans la restitution du véhicule ;
  • Proposition de montant supérieur à ce que vous demandez.

Un vendeur arnaque l’acheteur

De nombreuses annonces sur LeBonCoin sont enjolivées : on propose par exemple une climatisation automatique alors qu’elle est manuelle. Dans ce cas, le vendeur en profite pour gonfler le prix sans raison. Conservez donc l’annonce sur vous pour lui prouver que la valeur de la voiture n’est pas exactement la bonne.

Il existe de nombreux autres pièges que vous pouvez déjouer avec un comportement vigilant. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises :

  • Vérifiez que le nom sur la carte grise correspond à l’identité du vendeur ;
  • Vérifiez que le vendeur de la voiture vous confie les deux clés ;
  • Essayez la voiture pour détecter les potentiels défauts ;
  • N’achetez une voiture qu’au domicile du vendeur ;
  • Vérifiez l’historique de la voiture ;
  • Ne réglez jamais en espèces ;
  • N’appelez jamais un numéro qui commence par 0899 ou 089.

Comment repérer une arnaque lors d’une vente de voiture ?

Il est souvent facile de détecter une annonce frauduleuse. Les escrocs veulent attirer l’attention, et pour cela proposent des prix très inférieurs à la cote Argus. Les photos semblent tirées d’une banque d’image tant elles sont belles. Enfin, parfois, le texte présente des incohérences ou des fautes de français.

Généralement, le discours est bien rodé : si le prix est si bas, c’est parce que le vendeur rencontre une situation d’urgence comme un déménagement, des soucis de santé, etc. Un escroc se montre toujours arrangeant et disponible. Parfois, il répond très rapidement alors que le mail ou le message est long, ce qui veut dire que la réponse était prévue à l’avance.

L’expert ou le tiers qui récupère la voiture

Procédure véhicule endommagé expert

Une des techniques répandues est la fameuse venue d’un expert qui évaluera le véhicule vendu. L’arnaqueur prétend qu’il faut payer ce tiers avant qu’il ne se déplace. Or, ce dernier ne viendra jamais.

Parfois, l’acheteur affirme qu’une connaissance va récupérer la voiture. Là aussi, il vous demandera de le payer en amont. La solution est simple : ne répondez jamais à cette escroquerie. Quand vous vendez une voiture, vous n’avez pas à dépenser quoi que ce soit à l’acheteur.

Vendre sa voiture avec un paiement sécurisé

Pour sécuriser la vente de votre voiture, il faut penser au contexte de la vente :

  • Un jour ouvrable en journée ;
  • Dans un endroit public ou à votre domicile ;
  • Mieux vaut être accompagné ;
  • Ne jamais laisser l’acheteur seul avec la voiture.

Le coup de la voiture neuve… d’occasion

Voitures d'occasion

Avec les nouvelles plaques d’immatriculation, les voitures possèdent la même plaque pour l’éternité. Problème : les escrocs peuvent faire croire qu’une voiture de seconde main est une voiture neuve. Pour éviter de tomber dans le panneau, demandez le certificat de situation administrative de la voiture, qui doit mentionner la date de première mise en circulation. La carte grise elle aussi doit mentionner cette date.

Certains arnaqueurs trafiquent le compteur kilométrique pour faire croire que la voiture a beaucoup moins roulé. En cas de doute apparent, demandez les factures d’entretien au vendeur.

Les sanctions en cas d’arnaque

Pour rappel, la loi punit durement les cas de fraudes et d’arnaques lors d’une vente de voiture, et plus largement pour toute vente de bien. Voici un récapitulatif des sanctions :

Qualification du délit

Peine

Amende (€)

Pratique commerciale trompeuse

Jusqu’à 2 ans de prison

300 000€

Délit de tromperie

Jusqu’à 2 ans de prison

300 000€

Escroquerie

Jusqu’à 5 ans de prison

375 000€

Usurpation d’identité

Jusqu’à 5 ans de prison

75 000€

Faux

Jusqu’à 3 ans de prison

45 000€

Cet article vous a-t-il été utile ?