En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Acheter une voiture d’occasion à un particulier

Paul Leboulanger - mis à jour le

Les voitures les moins chères du marché sont souvent vendues d’occasion par les particuliers. Mais comment procéder pour éviter toute arnaque et avoir l’esprit tranquille ?

La vente d’occasion de particulier à particulier

Pourquoi acheter à un particulier ?

Deux tiers des transactions annuelles de voitures d’occasion se font entre particuliers. L’intérêt de passer par un particulier plutôt que par un concessionnaire est bien entendu le prix très attrayant.

Toutefois, vous n’avez aucune garantie si le véhicule présente un problème : le contrat est à vos risques et périls. Dans la plupart des cas, tout de même, la vente se fait sans souci particulier.

Les normes d’une annonce de vente

Toutes les annonces doivent comporter au minimum les informations essentielles. Vérifiez qu’elles contiennent :

  • La marque et le modèle ;
  • Le kilométrage du véhicule ;
  • L’année de mise en circulation ;
  • L’état de la voiture et des pneumatiques ;
  • Le prix de vente.
Astuce Malynx !

Pour connaître l’historique du véhicule, le ministère de l’Intérieur a développé une interface en ligne, HistoVec. Site gratuit et officiel, il permet au vendeur de vous certifier l’historique de sa voiture. N’hésitez pas à lui en faire la demande.

Location de voiture longue durée

Comment acheter une voiture à un particulier ?

Les vérifications indispensables

Lorsque vous rencontrez le vendeur particulier qui vous propose une voiture, suivez les étapes ci-dessous pour bien vous assurer de la fiabilité de la voiture :

  • Discutez avec le vendeur de l’état de la voiture et des équipements ;
  • Examinez l’intérieur et l’extérieur de la voiture, l’usure des pneus, le niveau d’huile… ;
  • Demandez le carnet d’entretien et les factures des réparations effectuées ;
  • Essayez la voiture le temps nécessaire en variant les vitesses et les revêtements. Pensez à essayer la marche arrière et le freinage.
Astuce Malynx !

Voir un vice sur un véhicule est parfois une question de détail. Pensez à prendre rendez-vous en journée pour optimiser vos chances de trouver un vice s’il y en a un. De nuit, votre visibilité sera restreinte. N’oubliez pas pour autant de tester les phares.

Payer en toute sécurité

Le paiement d’une voiture directement auprès du particulier n’est jamais simple. Le vendeur comme l’acheteur ont une certaine appréhension, car la sécurité de la transaction est moins forte que lors d’un achat chez le concessionnaire. Pour éviter toute arnaque, il vaut mieux opter pour des solutions de paiement sécurisées.

Au-delà de 1500€, les deux parties doivent établir un document en double exemplaire attestant de la remise de la somme payée et du moyen de paiement.

Utiliser le chèque de banque

Le chèque de banque est la meilleure façon de procéder au paiement en toute tranquillité. Il faut tout de même rappeler ses défauts : il faut attendre que le vendeur fasse commande du chèque, et une fois le chèque émis, il n’est plus possible de modifier le montant, ce qui signifie que vous ne pourrez plus négocier le prix si vous voyez un défaut après coup.

Astuce Malynx !

Le chèque de banque est facilement falsifiable. 81% des Français ne savent pas distinguer un vrai d’un faux. Vérifiez la présence d’un filigrane sur votre chèque, qui atteste de son authenticité, et au besoin, appelez la banque émettrice.

Autre moyen d’assurer la sécurité du paiement : les sites spécialisés comme paycar.com ou depopass.com.

Pour rappel, la falsification de chèque est sévèrement punie par la loi. Les risques encourus sont les suivants :

DélitSanction pénale
Faux et usage de faux45 000€ + 3 ans de prison
Possession de faux chèque30 000€ + 2 ans de prison
Recel de faux375 000€ + 5 ans de prison

Les documents à demander

Avant de conclure la transaction, le vendeur devra vous remettre une série de documents indispensables, dont voici la liste :

  • Le certificat de cession administrative (ex-certificat de non-gage) de moins de 15 jours ;
  • Le certificat d’immatriculation (ex-carte grise) barré avec la mention « vendue le (date) » ou le coupon détachable du certificat ;
  • Le contrôle technique de moins de 6 mois (si le véhicule a plus de 4 ans) ;

Quelles démarches après l’achat ?

Il est impératif d’assurer votre véhicule dès son achat. Pour trouver la meilleure assurance pour votre voiture d’occasion, vous pouvez comparer les offres sur notre site.

Il est également obligatoire d’immatriculer votre voiture. Adressez à la préfecture, par courrier, le certificat d’immatriculation avec la mention « vendue le » sous un mois, ou en ligne sur https://immatriculation.ants.gouv.fr/

Cet article vous a-t-il été utile ?