Le prix des voitures d’occasion en hausse

La pandémie aura eu raison du marché de l’automobile. Les fermetures d’usines de puces électroniques, entraînant une pénurie de semi-conducteurs indispensables tant aux véhicules thermiques qu’électriques, paralysent le marché des voitures neuves mais se répercutent aussi sur le marché de l’occasion.

prix voiture occasion

En effet, avec les retards de livraison des voitures neuves qui s’accumulent, le secteur des véhicules d’occasion en pâtit. D’un côté, les consommateurs se sont rués sur les voitures d’occasion pour un achat rapide de véhicule. De l’autre, les reprises de véhicules ont chuté entraînant, ainsi une fonte du stock des voitures d’occasion.

Cette diminution a pour conséquence une augmentation des prix de ce type de véhicule, qui risque d’impacter le budget des automobilistes, comme l’explique Vincent Hancart, directeur général de la plateforme de vente AutoScout24 :

« L’augmentation des prix se poursuit de façon très visible. La crise des semi-conducteurs entraîne une pénurie à tous les niveaux des marchés du neuf et de l’occasion. Moins de neuf signifie moins de reprises ou des prolongations de l’utilisation de véhicules qui auraient dû se retrouver sur le marché des jeunes occasions. Le manque d’offre commence à se faire sentir non seulement sur les prix en forte augmentation mais aussi maintenant sur les volumes. Les consommateurs ne sont pas prêts à payer les montants demandés pour une occasion »

Une année de tous les records pour le marché de l’occasion

Pour le mois d’août, le site Leparking/journal de l’automobile fait état d’une moyenne de prix 5,5% au-dessus de celle observée au cours des huit derniers mois. Dans son rapport mensuel, fondé sur l’étude de données provenant de plus de 957 000 annonces publiées en ligne, le site observe que cette flambée des prix des voitures d’occasion touche l’ensemble du marché européen.

En France, l’Ile-de-France bat tous les records avec une moyenne affichée de 19 796€. La Provence-Alpes-Côte d’Azur se positionne en deuxième position. Les automobilistes doivent débourser, en moyenne, 19 258€ pour l’achat d’une voiture d’occasion. Cependant, ce sont surtout la Bretagne et le Pays-de-la-Loire qui affichent une hausse significative avec, respectivement, +7,3% et +7,2%.

Pourtant l’année avait commencé de manière inédite pour le secteur de l’occasion. En effet, les ventes des véhicules de seconde main ont, elles aussi, battu un record avec plus de 3 millions d’immatriculations pour le 1er semestre 2021. A l’inverse, le marché du neuf enregistrait une chute de 35% des immatriculations sur la même période.