Voitures neuves : le nombre de ventes en baisse au mois de juillet

Selon les données communiquées par la Plateforme automobile, les ventes de voitures neuves ont reculé de 7 % en juillet 2022 par rapport à l’année dernière. Une baisse qui persiste sur le marché auto depuis le début de l’année. Qu’est-ce qui explique ce recul ? Quels sont les constructeurs les plus touchés ? LeLynx.fr revient sur ces données auto.

Une baisse de ventes de véhicules neufs

Les immatriculations de voitures neuves en France ont diminué de 7,06 % en juillet 2022 par rapport à juillet 2021. C’est ce que la Plateforme automobile (PFA), qui représente les entreprises du secteur automobile, a annoncé ce lundi. Au total, ce sont 107 547 véhicules neufs qui ont été immatriculés pour des particuliers, le mois dernier. Le secteur automobile avait déjà connu une baisse de 14,2 % en juin et de 10,1 % en mai.

En effet, depuis le début de l’année 2022, le marché automobile est en recul. Cette baisse est estimée à 15,31 % avec, en tout, 879 527 immatriculations de voitures. Des chiffres bas alors que l’année 2021 étaient déjà en forte diminution. Cela s’explique par les pénuries de composants électroniques ainsi que des problèmes de livraison.

Comment acheter une voiture neuve moins cher ?
Lire l'article

Quels sont les constructeurs les plus touchés par ce recul des ventes de voitures neuves ?

Certains constructeurs auto ont connu une baisse de ventes de voitures neuves plus importante que d’autres. C’est notamment le cas de Stellantis qui regroupe les marques Peugeot, Citroën, DS Automobiles et Opel. En effet, l’entreprise a enregistré une diminution de près de 19,85 % par rapport à la même période l’année dernière.

Renault-Dacia, deuxième vendeur auto français, a quant à lui connu une baisse des ventes de 8,72 % depuis le début de l’année 2022. Du côté des autres constructeurs, le recul est estimé à 25,52 % pour Volkswagen, 10,87 % pour BMW et 18,66 % pour Toyota.