En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. (En savoir plus)
Nous avons mis à jour notre Politique de confidentialité suite à notre changement de raison sociale dans le cadre d'une réorganisation interne. En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité mise à jour.

Les étapes à suivre pour négocier une reprise de voiture

Paul Leboulanger - mis à jour le
}

Vous voulez vous séparer de votre vieux véhicule ? Voire en acquérir un nouveau à la place ? La reprise auto avec ou sans achat est une solution, avec ses avantages et inconvénients. Mais le plus dur reste de négocier avec son repreneur.

La reprise de véhicule, qu’est-ce que c’est ?

On appelle reprise de voiture le procédé par lequel un concessionnaire achète un véhicule dont vous vous débarrassez. Soit vous vous contentez d’une reprise sèche (ou reprise cash), en quel cas vous vous séparez du véhicule auprès d’un mandataire ou d’une société sans en prendre un autre ; soit vous choisissez la reprise avec rachat, ce qui signifie que vous achetez une nouvelle voiture chez le concessionnaire qui reprend votre auto.

Est-ce intéressant ?

Le prix de reprise est estimé en fonction de la cote du véhicule décidé par le concessionnaire. Bien souvent, ce prix est plus bas que la cote Argus de la voiture en occasion. Financièrement, ce n’est pas avantageux, mais vous y trouverez certains avantages :

  • Aucune démarche administrative ;
  • Aucun risque de fraude ;
  • Rapidité des démarches : s’il s’agit d’une reprise avec rachat, vous retrouvez une voiture au moment même où vous vous débarrassez de l’autre.

Comment procéder avant une reprise de véhicule ?

S’informer sur votre voiture

Vérifiez bien la cote Argus de votre voiture. Ce prix sera supérieur à celui que le concessionnaire vous proposera, mais il vous donnera une estimation de la valeur de votre bien.

Renseignez-vous sur le taux de décote de la gamme qui vous concerne. Au fil des années, un véhicule perd de sa valeur, et cela entre en compte au moment d’estimer le prix de votre voiture. Voici une moyenne des taux de dépréciation selon les marques :

Comparatif des décotes moyennes selon l’ancienneté

MarqueDécote à 1 anDécote à 3 ansDécote à 5 ans
Renault-26%-44%-58%
Peugeot-23%-43%-55%
Citroën-24%-44%-56%
Dacia-7%-22%-36%
Volkswagen-19%-39%-50%
Toyota-21%-37%-49%
Opel-21%-43%-54%
Audi-14%-34%-48%
Nissan-25%-40%-52%
Mercedes-15%-35%-49%

Vérifiez également l’état de votre voiture. Lors d’une reprise, l’estimation du prix de rachat dépend en partie de l’état dans lequel vous présentez le véhicule. Lavage, entretien voire réparations vous permettront de négocier un prix de reprise plus élevé.

S’informer sur vos aides à la reprise

L’Etat propose plusieurs aides à la reprise de véhicules anciens pour inciter à l’achat de nouveaux véhicules, par exemple moins polluants. Les concessionnaires également proposent des primes de reprise. Il faut donc vérifier si vous pouvez en bénéficier.

  • La prime à la reprise: les concessionnaires offrent des aides à la reprise, pouvant atteindre de 1000 à 4000€ ;
  • Le bonus écologique: un bonus de 4000 à 6000€ concerne les voitures émettant moins de 20g de CO2/km (100% électriques) ;
  • Les primes locales: certaines collectivités comme les Bouches-du-Rhône et le Grand Paris proposent des primes en cas d’achat de véhicules électriques. Renseignez-vous auprès des institutions de votre territoire.

Auto-entreprneurs

Négocier la reprise avec un concessionnaire

Maintenant que vous êtes renseigné et avez tous les atouts de votre côté, prenez contact avec un concessionnaire.

Astuce Malynx !

N’hésitez pas à faire jouer la concurrence. Les agences ne proposent pas toutes le même prix de reprise, en fonction de leurs objectifs de vente notamment. Vous pouvez faire augmenter le prix de votre voiture en montrant à un concessionnaire les estimations de reprise des autres repreneurs.

En cas de reprise voiture avec achat

Si vous achetez une voiture chez le concessionnaire qui vous fait la reprise, la phase de négociations est particulièrement importante, puisqu’il y a un marché entre lui et vous. Essayez donc d’avoir un bon timing dans vos arguments :

  • Parlez d’abord de la voiture que vous souhaitez acquérir ;
  • Négociez et obtenez un prix d’achat pour ce véhicule ;
  • Une fois cette base fixée, parlez ensuite de votre volonté de vous débarrasser d’un vieux véhicule que vous possédez ;
  • Commencez à négocier d’un éventuel prix de reprise pour cette ancienne voiture. Si la voiture que vous voulez acquérir a un prix plus élevé que la voiture à reprendre, le concessionnaire sera plus disposé à céder à vos exigences. Dans le cas contraire, vous aurez du mal à obtenir un bon prix de reprise.

En cas de reprise sèche (reprise cash)

Il n’est vraiment pas aisé de négocier en cas de reprise voiture cash, car le concessionnaire ne va pas faire de « bonne affaire » avec votre véhicule. De plus, il n’a pas intérêt à vous faire de cadeau, si vous n’achetez l’un de ses véhicules ensuite.

  • Faites l’estimation de votre voiture sur le site du concessionnaire (vous allez avoir à renseigner la marque, le modèle, le kilométrage, l’année de mise en circulation…) ;
  • Prenez rendez-vous avec le concessionnaire. Le professionnel va vérifier les informations que vous avez fournies ;
  • Le concessionnaire vous annonce le prix qu’il est prêt à avancer. Si vous tombez d’accord, la vente se fait sous 2 jours par chèque ou virement ;
  • Le repreneur s’occupe de toutes les formalités administratives.

Après une période d’hésitation, les principaux constructeurs français se sont décidés à proposer des reprises cash : Peugeot, Citroën et Renault.

Cet article vous a-t-il été utile ?