La prime à la casse sera ouverte aux vélos électriques !

Le gouvernement veut étendre l’accès à la prime à la casse pour les personnes qui se débarrasseraient d’un véhicule polluant pour acheter un vélo à assistance électrique.

La prime à la conversion (anciennement connue sous le nom de prime à la casse) sert à encourager financièrement les automobilistes qui abandonnent un véhicule thermique (essence ou diesel) pour en acheter un qui ne pollue pas ou peu (hybride ou électrique). Ce dispositif pourrait désormais être ouvert à tous ceux qui souhaitent investir, en lieu et place de leur voiture, dans un vélo électrique.

Lors de l’examen du projet de loi Climat, les députés ont en effet adopté un amendement du gouvernement qui élargit le dispositif de la prime à la casse aux vélos électriques. Ces derniers ont connu une véritable envolée des ventes depuis le début de la crise sanitaire : 500 000 unités sur l’année 2020, soit une progression de +29%. Ils représentent désormais une vente de vélo sur cinq.

Une prime entre 500€ et 1 000€ ?

Le montant de la prime qui sera versée aux acquéreurs de vélos électriques n’est pour le moment pas connu. Il va de soi qu’il devrait être inférieur à celui octroyé en cas d’achat d’une voiture électrique ou hybride (c’est-à-dire entre 1 500€ et 5 000€). Selon les informations de Caradisiac, les premiers chiffres avancés seraient compris entre 500€ et 1 000€, ce qui représente la moitié du prix d’achat moyen.

Olivier Schneider, président de la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), s’est exprimé dans Le Parisien : « Grâce à cet amendement, on ne se contente pas de mettre au rebut des voitures polluantes, on diminue aussi la circulation automobile ». En parallèle de cette mesure, le gouvernement envisagerait un nouveau bonus pour les vélos-cargos, qui permettent de transporter des passagers ou du matériel.