En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : la prime à la conversion prolongée mais avec de nouvelles conditions

Les 200 000 primes à la conversion promises pour relancer le secteur automobile seront épuisées fin juillet. Le gouvernement prévoit de maintenir cette aide, mais sous de nouvelles conditions.

Marché automobile français

Un dispositif victime de son succès. En mai dernier, dans le cadre du plan de relance du secteur automobile, le gouvernement avait annoncé la mise en place à compter du 1er juin d’une prime à la conversion généreuse pour les 200 000 premiers bénéficiaires. Or, comme l’a annoncé le ministre Bruno Le Maire devant le Sénat jeudi 16 juillet, ces primes à la conversion « seront épuisées d’ici la fin du mois de juillet ».

Bonne nouvelle pour les automobilistes qui envisageaient de changer de véhicule : la prime à la conversion va être prolongée. « Nous garderons, après ce dispositif, une prime à la conversion attractive pour accélérer la baisse des émissions de CO2 et le renouvellement du parc automobile français », a expliqué le ministre de l’Economie.

Un dispositif rectifié

Toutefois, Bruno Le Maire a également indiqué que le dispositif ne serait pas maintenu tel quel. Le détail des futures conditions de la prime à la conversion n’a pas encore été dévoilé. Selon Les Echos, le gouvernement pourrait par exemple proposer des aides à l’achat uniquement pour les voitures électriques.

Alors que le secteur automobile a lourdement été touché durant la crise sanitaire, la mise en place de la prime à la conversion a été particulièrement bénéfique pour le marché en juin. Les ventes de voitures neuves sont en effet repassées dans le positif le mois dernier (+1,2%) et celles de voitures d’occasion et électriques ont explosé. Par conséquent, les professionnels du secteur espèrent que les aides à l’achat resteront suffisamment incitatives pour continuer sur cette dynamique.

Est-ce le bon moment pour acheter une voiture électrique ?
Lire l'article