En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Auto : une nouvelle prime à la conversion à partir du 3 août

Pour continuer à relancer le secteur automobile, le gouvernement met en place une nouvelle prime à la conversion à partir du 3 aout. Les voitures classées Crit’air 3 ou plus anciennes resteront éligibles.

marche auto france

En juin dernier, le gouvernement a lancé une prime à la conversion particulièrement attractive pour relancer le secteur automobile. Moins de deux mois après, les 200 000 primes promises sont déjà presque toutes écoulées. Par conséquent, le gouvernement a annoncé samedi 25 juillet que le dispositif allait être reconduit, mais sous de nouvelles conditions.

Ainsi, à partir du 3 août, « resteront éligibles pour la mise au rebut tous les véhicules classés Crit’air 3 ou plus anciens (à savoir les véhicules essence immatriculés avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011) », explique le ministère de la Transition écologique et solidaire. Quant au barème de la prime à la conversion, ce sera « celui qui prévalait avant le plan de soutien exceptionnel », soit de 2 500€ à 5 000€ pour l’achat d’une voiture électrique ou hybride et de 1 500€ à 3 000€ pour un véhicule thermique Crit’Air 1 ou 2.

D’autres mesures pour la relance

Le gouvernement a également indiqué que d’autres mesures étaient confortées, à savoir :

  • L’éligibilité à la prime à la conversion du retrofit électrique, c’est-à-dire de la transformation d’un moteur thermique en un moteur électrique ;
  • La mise en place d’une surprime de l’Etat d’au maximum 1000 €, lorsque le bénéficiaire habite ou travaille dans une « zone à faible émission » (ZFE) et qu’une aide similaire a été accordée par la collectivité territoriale dans la ZFE.

Toutes ces mesures poursuivent un objectif principal : « transformer le parc automobile français vers des véhicules plus récents, moins polluants et moins émetteurs de CO2 ». Depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, 800 000 primes ont été délivrées. Avec ce nouveau dispositif, l’objectif est d’atteindre 1 million de primes sur le quinquennat.

Succès fulgurant pour la prime à la conversion
Lire l'article