En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus pour vous proposer des services adaptés. En savoir plus
Vous pouvez également consulter notre politique de confidentialité ici.

Prime à la conversion : succès incroyable au premier trimestre 2019

François de Rugy a déclaré que 8 000 demandes de prime à la conversion étaient faites chaque semaine depuis le 1er janvier 2019.

casse automobile

La prime à la casse automobile bat des records. C’est en substance les mots du ministre de la Transition écologique, François de Rugy. Ce dernier a affirmé que 8 000 demandes de primes à la conversion étaient formulées chaque semaine, en moyenne, depuis le début de l’année 2019. Cependant, les retards de paiement s’accumulent.

Le gouvernement espérait 100 000 demandes par an. C’est un objectif dépassé : en 2018, on en comptait 300 000 ; en 2019, on devrait avoisiner les 400 000. Selon le ministre, la principale cause qui explique le succès de la prime à la casse est la revalorisation du montant. A présent, les ménages les plus modestes peuvent toucher de 4 000 à 5 000€ pour l’achat d’un véhicule propre et l’abandon d’un essence ou diesel.

La Fiat Panda, star de la prime à la casse

Les voitures neuves les plus plébiscitées par ce système sont souvent les plus petites, comme la Fiat Panda. Celle-ci a vu ses ventes doubler en 2018 (+94%). Les modèles citadins, qui représentaient 53% des parts de marché en 2017, sont passés à 58% entre janvier et avril 2019.

Pour François de Rugy, c’est une bonne nouvelle pour les Français : « Quand on achète une voiture qui consomme 5L au 100 au lieu d’une voiture qui en consomme 6 ou 7, c’est une économie que l’on fait ensuite sur chaque plein d’essence ». Une manière d’allier écologie et économie, alors qu’il refuse toujours de toucher à la taxe carbone.