Voiture neuve : surprenante baisse du prix d’achat moyen

Le magazine automobile L’Argus a publié une enquête révélant que l’acquisition d’une voiture neuve en France a reculé de 2,5%. Une première depuis 2008.

achat-voiture

Spécialiste du marché automobile, L’Argus a récemment dévoilé les résultats de son enquête sur les coûts d’achat d’une voiture neuve. Les Français ont déboursé en moyenne 26 000 euros en 2018. Ce chiffre est en recul de 2,5% par rapport à 2017 et représente la première contraction depuis une décennie !

Année Prix moyen d’achat (€)
2009 19 153€
2010 19 767€
2011 21 181€
2012 22 486€
2013 23 407€
2014 24 012€
2015 25 108€
2016 25 828€
2017 26 717€
2018 26 035€

Ces résultats peuvent paraître très étonnants à l’heure où l’inflation s’élève à +1,9% et que la vente des SUV, véhicules très chers, progresse sensiblement. Par exemple, les petits SUV de Renault, Peugeot et Citroën ont connu une hausse de 26% en 2018. Alors comment expliquer cette baisse du prix d’achat en neuf ?

Recul du diesel et du haut de gamme

Selon L’Argus, les Français se sont de plus en plus reportés sur des modèles plus bas de gamme. Ils cherchent ainsi à éviter la flambée du malus et les surtaxes qui en découlent. « Quand le client passe d’un BMW X5 à un X3, d’un Audi Q7 à un Q5, le prix n’est pas le même (…) Il y a 9 000€ de différence entre les prix moyens de ces deux segments », note le magazine.

L’étude avance une seconde hypothèse : l’abandon massif du diesel en 2018. Les ventes diesel avaient reculé de 47% à 38% du total des immatriculations. Le prix des moteurs essence est moins élevé que celui d’un diesel. Mais L’Argus souligne que les carburants ont subi une augmentation record qui pénalise les véhicules essence. La prime à la conversion, qui a connu un vrai décollage en 2018, est une autre explication.

Quel est le budget annuel des Français pour leur auto ?
Lire l'article