Zoom sur les futurs radars embarqués invisibles

LeParisien.fr, dans un article publié jeudi 28 février, nous fait savoir qu’à partir du 15 mars prochain, de nouveaux radars feront leur apparition sur les routes de France, les radars mobiles de nouvelle génération.

Indétectables puisqu’invisibles, le flash infrarouge est situé sous la plaque d’immatriculation et la caméra est posée sur le tableau de bord, ces nouveaux radars ne sont jamais signalés par des panneaux indicateurs et sont embarqués dans des voitures depolice banalisées.

Objectif: moins de 2 000 morts sur les routes en 2020

Testés le 27 février, précise LeParisien.fr, ces nouveaux radars répondent à l’objectif de «lutter encore plus efficacement contre les excès de vitesse, responsables de 26% des accidents mortels, soit près de 1000 tués chaque année.»

Pour la Sécurité routière, le déploiement des radars en tout genre a permis de réduire de manière significative le nombre de morts sur les routes. Selon Frédéric Péchenard, le délégué interministériel à la sécurité routière, «En 1972, 18 000 personnes mouraient sur les routes chaque année. Avec les radars automatiques, on est passé de 8000 décès en 2002 à 3645 l’an dernier».

Même avis du côté de l’association Prévention routière dont le délégué général, Jean-Yves Salaün affirme que le déploiement de radars a incité les automobilistes à ralentir: «On a noté une réduction de 11 km/h des vitesses moyennes sur l’ensemble des réseaux.»

Enfin, Chantal Perrichon, la présidente de la Ligue contre la violence routière, se montre très favorable au déploiement de ces radars nouvelle génération mais elle insiste toutefois sur la nécessité de «généraliser les limiteurs automatiques de vitesse» afin d’en finir avec les excès de vitesse.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres