La voiture autonome : vraiment fiable ?

Dans l’actu, on a vu un chien conduire une voiture en Nouvelle-Zélande puis Google nous a présenté la voiture qui peut même se passer du chien. Regardons de plus près ces machines intelligentes qui prétendent pouvoir se passer de nous.

Comment ça marche une voiture qui roule toute seule?

Non, non! Ce n’est pas la future voiture des femmes! Dans un souci de sécurité, Google veut une voiture donnant plus de mobilité aux personnes dont la vue a diminué au fil des années, aux personnes âgées ou encore à celles à mobilité réduite.

Equipée de capteurs, de caméras et des systèmes de géolocalisation très avancés, cette voiture, dite intelligente, roule toute seule. Elle s’arrête au feu rouge et au carrefour, respecte les limites de vitesse que les panneaux de signalisation affichent et effectue des créneaux parfaits!

A l’instar du kit mains-libres pour le téléphone potable, cette voiture ne requiert ni un changement de vitesse, ni la manipulation du volant. Le «conducteur» peut admirer le paysage et faire coucou à son voisin car il n’a pas besoin d’avoir les mains sur le volant.

Parfaite? Voyons de plus près!

Le gros désavantage que les constructeurs ne sont pas encore parvenus à résoudre c’est que la voiture ne peut pas déchiffrer les directives que donnerait un gendarme régulant la circulation. Que risque le conducteur dans ce cas? Refus d’obtempérer ou délit de fuite?

Cette voiture est informatisée et connectée. Qui dit informatique dit pirates. Atlantico.fr nous apprend ce matin qu’en Grande-Bretagne, sur 21000 voitures volées en 2013, une sur deux a été «piratée»! Des hackers manipulent le système informatique des voitures qui les intéressent, débloquent le verrouillage central et s’en emparent sans forcer la poignée ou briser la vitre côté passager…

Dans les pires des cas, en situation réelle, comment réagit le système informatisé de la voiture intelligente, alors qu’un accident est inévitable? Ces voitures autonomes sont programmées pour éviter tout type de collision. Mais sur une route à deux voies, un écervelé double un autre véhicule arrivant dans le sens inverse et vous avez deux véhicules fonçant sur vous. Pour éviter la collision, votre voiture va-t-elle s’immobiliser ou foncera-t-elle sur la droite ou la gauche? Dans ce cas, mieux vaut qu’il y ait des champs qu’une falaise à votre droite et un flanc de montagne sur la gauche!

Pour l’instant, selon l’article R 412-6 du Code de la route, la loi française exige qu’il y ait un conducteur à bord du véhicule qui «doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent». Donc, le conducteur doit être au contrôle de l’engin. Attendons voir comment cette loi sera modifiée si la Google Car trouve sa place sur nos routes.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres