Vers une augmentation du prix du gazole ?

Christian de Perthuis, le président du Comité sur la fiscalité écologique (au sein du ministère de l’Écologie) aurait annoncé qu’une hausse des prix du gazole était envisageable. Taxé à hauteur de 0,65€ par litre environ, contre 0,86€ pour l’essence, le diesel représente aujourd’hui 80% de la consommation en France.

La volonté d’augmenter la taxe sur le gazole serait, selon la rédaction de Capital.fr, une réaction à l’inscription de ce carburant par l’OMS sur la liste des substances cancérigènes.

«Comment faire passer la pilule» de l’augmentation du diesel?

Selon les termes de Christian de Perthuis sur la question d’une hausse des prix du gazole, « On le fera, la question c’est à quel rythme et comment, comment on va faire passer la pilule». En partant du postulat que «les études sur les effets sanitaires du diesel sont de plus en plus alarmantes», cette décision répondrait avant toute chose à la nécessité d’enrayer les 42000 décès prématurés par an imputés au diesel.

Il faudra donc compter sur la colère des constructeurs auto qui ont, depuis plus de 30 ans, fortement développé cette motorisation, avec le soutien de l’État qui plus est. En effet, pour rappel, le système du bonus-malus écologique instauré par l’État, repose essentiellement sur les émissions de CO2 des véhicules.

Or, pour les motorisations diesel, la question du rejet de CO2 ne se pose pas, celle d’émissions d’oxyde d’azote, si. Du coup, le bonus-malus écolo a toujours profité au diesel.

Côté consommateurs non plus, cette décision ne sera vraisemblablement pas accueillie avec liesse. Fortement encouragés (notamment par le système du bonus-malus énoncé ci-dessus) à opter pour des moteurs diesel, l’une des seules satisfactions que leur procurait le gazole était justement des prix à la pompe moins élevés.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres