Top 10 des conducteurs les plus insupportables

top 10 des pires comportements sur la route

Nous avons tous nos petites manies sur la route qui peuvent agacer les autres conducteurs, mais certains automobilistes sont les champions toutes catégories de l’irritation. Grève du clignotant, vitesse d’escargot et queues de poisson au programme de ce top 10 des pires attitudes au volant.

10. Celui qui envoie des sms

sms au volantL’usage du téléphone au volant est puni d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points au permis de conduire, mais le pilote addict à son smartphone n’en a cure : il tapote sur son mini-clavier et ne regarde la chaussée qu’entre deux textos.

mauvais comportement sur la route

Seuls 51 % des conducteurs estiment que le téléphone constitue un véritable danger au volant, bien que ce dernier soit responsable d’1 accident corporel sur 10 en France.

9. Celui qui ne met jamais son clignotant

clignotant oubliéLe clignotant est le principal moyen pour les conducteurs de communiquer entre eux et de s’avertir des changements de directions. L’automobiliste qui ne l’utilise jamais préfère rester muet sur la route et s’assure de tourner brusquement pour créer la confusion sur la route. Ce profil est particulièrement dangereux dans les ronds-points.

mauvais comportement sur la route50 % des Français déclarent ne pas mettre leur clignotant pour tourner ou doubler en ville. 

8. Celui qui freine juste avant les radars

Freiner avant les radarsCet automobiliste est pressé, mais pas au point de tenter le diable. Il freine donc brutalement quelques centaines de mètres seulement avant les radars, histoire d’être sûr de ne pas apparaître sur la photo.

mauvais comportement sur la routeBien que les radars aient prouvé leur efficacité (66 % de morts en moins à proximité après leur installation en moyenne), les chauffards flashés ont déboursé à hauteur de 708 millions d’euros d’amendes en 2013.

7. Celui qui fait des embardées géantes pour laisser passer les motards

laisser passer les motardsIl y a « être civil » et « être dangereux à force d’être trop civil ». Le conducteur qui se décale à moitié sur la file d’à côté pour laisser passer les motards appartient à la deuxième catégorie. Par excès de zèle, il gêne la circulation et risque de couper la route à un véhicule en train de dépasser.

mauvais comportement sur la routeDans 53 % des accidents impliquant un motard et un autre usager de la route, l’autre conducteur n’avait pas vu le motard.

6. Celui qui double sauvagement

queue de poissonCe conducteur est si pressé qu’il s’autorise à doubler par la droite ou en franchissant une ligne blanche (sans clignotant, évidemment), ce qui est interdit par la Code de la Route et puni d’une amende de 135 €, d’un retrait de 3 points et même potentiellement d’une suspension de permis de 3 ans.

mauvais comportement sur la routeDans 30 % des cas, l’accident de dépassement en agglomération se traduit par une perte de contrôle du véhicule et un choc contre un obstacle fixe. 

Le coût de l’insécurité routière (perturbations du trafic, interventions des secours, réparations, soins, assurances…) a été évalué à 22 milliards d’euros en 2012.

5. Celui qui roule sur la bande d’arrêt d’urgence pendant les bouchons

bande d'arrêt d'urgenceMalgré le risque de mettre en danger un conducteur en panne ou de bloquer le passage d’un véhicule d’intérêt général qui se rend à une intervention d’urgence, le conducteur qui circule sur la bande d’arrêt d’urgence pendant les bouchons affiche souvent un sourire satisfait.

mauvais comportement sur la routeEn 2014, le personnel autoroutier qui travaille sur les bandes d’arrêt d’urgence a été victime d’un accident tous les 4 jours en moyenne.

4. Celui qui se croit dans « Fast & Furious »

rouler trop viteCe conducteur est tellement sûr de lui qu’il ignore complètement les limitations de vitesse et se prend pour un pilote de rallye. Il passe en trombe sur la file de gauche ou pire, il zigzage parmi les voitures à toute vitesse.

mauvais comportement sur la routeLes excès de vitesse constituent la 2e cause de mortalité sur les routes et près d’1 accident mortel sur 5 est dû au non-respect des limitations. 

3. Celui qui roule à 50 km/h sur l’autoroute

renaultAlors lui, c’est l’inverse : par prudence ou par manque de confiance, il a confondu l’accélérateur avec le frein et circule si lentement qu’il met les autres en danger. L’automobiliste « tortue » est d’autant plus à fuir sur les grands axes routiers.

mauvais comportement sur la routeLa vitesse minimale sur la voie de gauche est définie à 80 km/h sur les autoroutes, mais bien que l’infraction soit prévue dans le Code de la Route, recevoir une amende pour « vitesse trop réduite » est absolument rarissime en France.

2. Celui qui colle la voiture de devant

Distances de sécuritéLa loi précise que l’intervalle de sécurité entre deux véhicules en marche doit être d’au moins 2 secondes, mais le conducteur « colleur » préfère laisser 2 cm entre son capot et celui de la voiture qui le précède. En cas de coup de frein surprise, il ne manquera pas de lui emboutir le pare-chocs arrière.

mauvais comportement sur la routeMoins de 50 % des véhicules respectent les distances de sécurité en France. Les collisions par l’arrière occasionnent 6 % des tués de la route et 16,4 % des blessés.

1. Celui qui rate son créneau 12 fois d’affilée

rater son créneauCe conducteur pas très doué bloque la rue 20 minutes à chaque fois qu’il tente un créneau. Il refuse d’abandonner la place libre qu’il a fini par dénicher, même lorsqu’elle est clairement trop petite pour accueillir sa voiture.

mauvais comportement sur la routeQuand on sait que rater un créneau est une erreur éliminatoire à l’épreuve du permis de conduire, on se demande si certains conducteurs ne sont pas victimes d’amnésie ?

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    Tiens vous avez roulé dans ma région!Ce qui tue sur les routes,c’est principalement le comportement.Et,cela
    rien ne pourra y faire car nous sommes en Françe!Pays de la liberté,même celle de tuer sur les routes car
    les gens s’y conduisent comme dans la vie.Autre chose,l’état des routes,de plus en plus mauvais.Par içi
    ‘ils’sont en train de boucher les trous:très très peu de’colle’ et énormément de gravier,qui pour une grande
    proportion,finira sur le bas côté,rendant une route pas trop mauvaise en route dangereuse car glissante .
    Aux automobilistes de finir le travail.Bonjour les bas de caisse et les pare brise.Qui plus est,ces soit disant
    remises en état ne tiennent pas et,tout les ans,on rebouche les même trous.Gaspillage des deniers publics.J’entend les routes où ne passent ni le tour de Françe,ni le député,ni le préfet.J’ai écrit au Conseil
    Régional.Il m’a été répondu que cette façon de faire était normale,dans un soucis d’économie Ah bon,
    j’ai dù rater un épisode.Qui est de mon avis?.

    Répondre

    Bien qu’il en coûte aujourd’hui (à monnaie constante) QUATRE fois plus cher pour obtenir son permis de conduire qu’en 1970, objectivement, au regard des aménagements de sécurité systématiques des infrastructures (profils de chaussée, matériaux utilisés pour le roulement, signalisation horizontale et verticale) et de l’amélioration spectaculaire des sécurités PASSIVE et ACTIVE des véhicules en circulation au cours des 40 dernières années, il y a toujours trop de tués, je devrais dire d’accidents corporels, car avec la réduction effective de la vitesse, un choc soumet les passagers à une énergie destructrice proportionnelle au carré de la vitesse, ce qui dans un accident grave fait souvent à présent, d’un tué potentiel………un handicapé à vie (je ne suis pas sûr que ni la victime, ni la société en termes de coûts y gagnent beaucoup !).

    Comme en 1970, le nouveau conducteur est tout aussi incapable aujourd’hui d’avoir la conduite adaptée au véhicule qu’il conduit, aux caractéristiques de la route, et aux situations d’urgences exceptionnelles. Bref, il n’accorde pas l’attention constante qu’exige conduire, il n’apprécie ni l’impact des variations importantes des conditions de conduites sur des marges de sécurité qu’il est incapable d’apprécier faute « de bien sentir son véhicule et son comportement », et est en grande partie déresponsabilisé par l’environnement hautement sécurisé et balisé de la plus grande partie des infrastructures qui provoquent toujours…… un relâchement d’attention.

    Pourquoi ne pas légiférer pour que le conducteur apprenti bénéficie de quelques heures de conduite sur circuit ou espace fermé sur lequel le moniteur aurait introduit les pièges que dans sa vie tout conducteur rencontrera plusieurs fois et qui sont à l’origine de maints accidents? L’accroissement considérable du coût du permis en 40 ans devrait pouvoir permettre cet aménagement sans que l’équilibre financier des auto-école ne soit remis en cause, et l’inspecteur devrait pouvoir tester le conducteur, pour une partie de l’épreuve dans ces « conditions limites ».

    Ainsi, c’est un jeune conducteur, peu expérimenté certes (!), mais, plus responsable et plus sensibilisé aux attitudes, gestes, manoeuvres à ne pas faire et A FAIRE, y compris dans des situations très délicates, qui serait mis sur une route « à partager » et non « à prendre »(!!)

    Merci de me donner votre avis, et de me faire savoir si vous avez eu déjà ce type d’interrogation.

    Bien à vous;

    Michel DAUGREILH
    IPC retraité ayant travaillé à un moment de sa carrière avec la Sécurité Publique, la Gendarmerie, la Police Nationale et des Comportementalistes (Psychologues TCC).

    Répondre

    Bonjour @DAUGREILH,

    Nous avons rarement des commentaires aussi fournis et recherchés : merci d’avoir pris le temps de partager votre point de vue sur le sujet !
    Concernant vos propositions, elles sont très intéressantes et mériteraient d’être étudiées par les personnes en charge du dossier. Avez-vous déjà essayé de communiquer vos idées directement sur le site de la sécurité routière ?
    http://www.securite-routiere.gouv.fr/en-parler-agir/temoignages/

    Et pour info : nous ne sommes pas un assureur, mais un comparateur d’assurances 😉

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres