En continuant la navigation, vous acceptez les cookies. Ils nous permettent d'améliorer nos contenus et vous proposer des services adaptés. En savoir plus

Texto au volant : résister à la tentation en y cédant


Alors qu’on vous annonçait en février dernier qu’une étude Ipsos pour la fondation Vinci Autoroutes révélait que 45% des automobilistes de moins de 35 ans envoyaient ou lisaient leurs texto au volant, l’association belge Responsible Young Drivers (RYD) a eu l’idée d’obliger les jeunes candidats à l’épreuve pratique du permis de conduire à rédiger des texto tout en conduisant.

Prendre compte de l’impossibilité d’écrire un SMS tout en conduisant

L’association RYD a ainsi décidé de faire croire qu’un nouvel examen, intitulé test GSM, avait été instauré dans le cadre de l’épreuve pratique du permis de conduire, consistant pour l’examinateur à dicter le texto que le jeune conducteur doit rédiger dans la langue de Brel, donc sans abréviation ni aberration orthographique.

Qui plus est, il doit rédiger le message alors qu’il est en pleine manœuvre puisqu’il doit éviter les obstacles sur sa route.

Regardez plutôt:


L’impossible test : écrire des sms au volantKoreus