La suppression des panneaux indicateurs de radars en suspens

Mardi 24 mai 2011, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant a annoncé sa décision de suspendre le démontage des panneaux indicateurs de radars tant qu’il n’y aura pas eu d’avis donné par une commission locale.

Cette annonce semble contredire l’attitude que le gouvernement a adoptée depuis deux semaines en matière de sécurité routière d’une part, et la déclaration du Premier ministre François Fillon lors du conseil des ministres du 25 mai selon laquelle le «gouvernement ne reculera ni sur les objectifs ni sur les moyens».

Confusion au gouvernement sur les panneaux indicateurs de radars

Alors que 36 panneaux indicateurs de radars ont d’ores et déjà été supprimés, 73 députés ont fait parvenir une lettre à Matignon lundi 23 mai, dans laquelle ils faisaient part de leur exaspération face aux nouvelles mesures prises pour renforcer la sécurité routière.

Sur la question des panneaux indiquant les radars, la confusion est donc totale puisque le chef du gouvernement semble dédire son propre ministre.

Les réactions à ce qui a tout l’air d’être un véritable revirement ne se sont pas fait attendre. En tête de file, Chantal Perrichon, présidente de la ligue contre la violence routière, condamne des décisions contradictoires, qui sont le résultat de l’absence d’expertise quant à ces questions.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres