Sondage LeLynx.fr : 83% des conducteurs opposés aux nouvelles pastilles écologiques

Nouvelle pastille écologique

Dès le 1er janvier 2016, les automobilistes pourront obtenir gratuitement une nouvelle pastille écologique à apposer sur leur pare-brise pour signaler leur niveau d’émission de particules : les « Certificats de Qualité de l’Air ». Mais 83% des sondés* ne se disent pas prêts à adopter cette mesure pour lutter contre la pollution de l’air.

*Sondage réalisé auprès de 424 abonnés à la newsletter de LeLynx.fr du 10/06/2015 au 18/06/2015.

pastille-ecologique-sondage

Une mesure discriminatoire ?

A la grande majorité, les internautes sont réfractaires à l’idée de coller une nouvelle pastille verte sur leur pare-brise. Principalement en cause : la crainte de voir la facture s’alourdir pour les voitures les plus anciennes (donc les plus polluantes), qui appartiennent généralement aux conducteurs les plus modestes. « La pastille défavorisera les personnes ayant de bas salaires, car elles ne peuvent pas changer de voiture ! », s’indigne un internaute ; « Je n’ai pas les moyens financiers d’acheter un véhicule écologique », regrette un autre.

Au-delà des inquiétudes budgétaires, les sondés sont mitigés sur l’effet de ces certificats : « Il faudrait plutôt sortir de la circulation les véhicules les plus polluants et inciter l’achat de véhicules propres par une prime. Le diesel n’a plus sa place en termes de risques pour la santé publique. La multiplication des problèmes respiratoires des citadins en est la preuve… ». D’autres sondés soumettent l’idée de vérifier le niveau d’émissions au moment du contrôle technique : « Il y a des voitures qui polluent à cause d’un mauvais entretien moteur » ; ou encore de baisser le prix des transports en commun, jugés « prohibitifs » pour le moment.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres