Le sénateur Jean-Vincent Placé (EELV) doit régler 18.000 euros de PV

Le Canard enchainé révèle que le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé doit régler environ 18 000 euros d’amendes à la suite d’une centaine d’infractions routières entre 2004 et 2010. L’élu EELV de l’Essonne assume ses fautes et se dit prêt à payer.

Environ 18000 d’euros d’amendes pour des infractions routières

Le sénateur d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV), doit régler 18000 euros d’amendes suites à des infractions routières entre 2004 et 2010. La cote de popularité des politiques, déjà mise à mal ces dernières années en France ne va surement pas remonter avec cette affaire.

Jean-Vincent Placé a reconnu qu’il était responsable de ces infractions et qu’il «ne le conteste pas, je suis d’accord pour payer depuis le début».

L’histoire a commencé lorsque Michèle Sabban, vice-présidente PS du conseil régional d’Ile-de-France reçoit en 2010 une facture de 22000 euros de la préfecture de police. Chose normale car le véhicule est une voiture de fonction, il appartient donc à la région. C’est ensuite que la région transmet l’amende au conducteur responsable des infractions.

Jean-Vincent Placé explique avoir déjà commencé à rembourser une partie de l’amende «avec un chèque entre 6000 et 7000 euros» et avoir demandé «une négociation sur les pénalités». Sans vouloir se justifier il explique tout de même qu’il s’agit de «la rançon de la notoriété" car "c’est la même histoire qu’il y a trois ans" en concluant: "C’est bien sûr de ma faute, je n’ai jamais cherché à fuir mes responsabilités, je ne demande aucun passe-droit, j’assume et je paie, je ne veux pas que quiconque doute de mon honnêteté", a conclu le sénateur EELV de l’Essonne.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres