La sécurité routière vue par 40 millions d’automobilistes

Le 21 octobre 2011, l’association 40 millions d’automobilistes réagissait aux 39 nouvelles mesures proposées par la mission d’information parlementaire sur la sécurité routière en publiant un communiqué intitulé «Sauver 1000 vies sur les routes : 40 millions d’automobilistes présente son plan d’actions».

Grâce aux analyses effectuées par son Institut d’étude des accidents de la route, 40 millions d’automobilistes propose la mise en place de 6 grandes actions. Exploration des propositions…

Sauver 1000 vies sur les routes en 6 propositions

Opposé à une politique du tout répressif qui ne va pas essayer de comprendre les causes des accidents, 40 millions d’automobilistes a au contraire tenté de tirer des enseignements des chiffres de l’accidentologie avant de formuler ses 6 propositions d’action.

Action contre la somnolence et l’inattention au volant: partant du constat que «37,7 % des personnes tuées le sont en ligne droite dans le contexte d’une modification inexpliquée de trajectoire», l’association recommande de:

  • Sensibiliser et informer le grand public;
  • Inciter les constructeurs auto à développer des technologies embarquées permettant d’informer le conducteur;
  • Militer pour l’installation de bandes sonores doubles, de marquages au sol sur l’ensemble du réseau routier;
  • Favoriser les interfaces à commande vocale pour toutes les technologies de communication et d’information embarquées à bord des véhicules (GPS, aide à la conduite, téléphone…).

Action d’incitation à l’usage du réseau autoroutier: selon l’asso, les risques d’accident sur autoroute sont 7 fois inférieurs que sur route. Elle propose ainsi de développer le maillage autoroutier et de contrôler les tarifs des péages pour que l’autoroute soit accessible à tous;

Action de sensibilisation des 2 roues: pour cette action, l’association préconise de favoriser des équipements plus performants pour les motards notamment, aptes à les protéger plus efficacement en cas de chute, ainsi que de mettre en place le contrôle technique obligatoire des 2 roues;

Action de lutte contre l’alcool et les stupéfiants: en proposant de «renforcer de façon déterminante les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants, avec une action ciblée et harmonisée, sur l’ensemble du territoire national»;

Action d’amélioration des infrastructures routières: pour cela, l’association suggère de développer le concept de « la route intelligente » pour améliorer l’information des conducteurs en temps réel sur tous les aspects (règlementation, difficultés, risques, densité de trafic, alternatives, conditions climatiques);

  • Poursuivre l’aménagement des intersections en favorisant la construction de ronds-points afin de limiter les risques rencontrés par certaines catégories d’usagers au moment de s’insérer dans le trafic;
  • Créer sur le réseau secondaire des zones alternatives de dépassement afin de limiter les collisions frontales.

Action d’aide apportée aux conducteurs pour l’adaptation de leur vitesse dans les zones à risque: l’association propose de «veiller au positionnement judicieux des radars compris par tous et développer l’utilisation des radars pédagogiques dans toutes les zones à risque et plus particulièrement avant les courbes afin d’amener les conducteurs à adapter leur vitesse;

  • Harmoniser et rendre compréhensibles les limitations de vitesse incohérentes (autant en milieu urbain que sur route) pour s’assurer de la respectabilité de la règle. Cela concerne les limitations excessives mais également toutes les limitations dites « de convenance » accordées par les gestionnaires de voiries, sur pression de riverains.»
Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres