Sécurité routière : quid des radars embarqués ?

Dans la famille des radars déployés ou à déployer en France, je voudrais un embarqué siouplait. Après vous avoir parlé des radars-tronçons, nouvelle gamme de radars, censés être installés durant l’été, LeFigaro.fr nous apprend que les radars embarqués devraient être en service d’ici la fin de l’année 2012.

LeFigaro.fr a recueilli dans son édition du vendredi 22 juin 2012, les propos du nouveau délégué interministériel à la sécurité routière, Frédéric Péchenard.

C’est quoi un radar embarqué?

Devant la flopée de radars aujourd’hui mis en place ou bientôt installés en France, il n’est on vous le concède pas évident de s’y retrouver.

Ces nouveaux radars sont des appareils embarqués dans des voitures de police banalisées en circulation. Leur différence essentielle avec les radars fixes étant que les radars embarqués sont des radars mobiles.

Plus encore, les radars embarqués ont la particularité de flasher tous les véhicules en même temps quelle que soit leur voie de circulation. Concrètement, sur une trois voies par exemple, ces radars mobiles flashent le contrevenant de droite, celui de gauche mais aussi celui qui arrive en sens inverse sur l’autre voie.

Ce cauchemar de l’automobiliste (et tout autre usager de la route d’ailleurs) a fait l’objet d’un test de 6 mois dans plusieurs départements, la Somme, l’Oise, les Yvelines, l’Essonne et Paris à l’issue duquel il est apparu qu’ils fonctionnaient presque mieux que prévu.

Frédéric Péchenard nous informe par ailleurs que le roman-fleuve des radars n’est pas fini puisque, asseyez-vous, après les radars embarqués, des «radars-chantiers» devraient aussi être déployés. On vous parlera en temps et en heure de ces radars chantiers en priant pour que d’ici-là, il n’y ait pas plus de radars en France que d’usagers de la route…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres