Sécurité routière : les petits excès de vitesse sanctionnés par une amende, c’est tout ?

Comme vous le savez peut-être, la mission d’information parlementaire sur la sécurité routière a remis son premier rapport mercredi 19 octobre. Dans ce rapport, mettant en avant plus d’une trentaine de propositions pour lutter contre l’insécurité routière, trouvez l’intrus.

Alors qu’il est question d’interdire l’usage du kit main-libre au volant, la mission propose paradoxalement de «sanctionner uniquement par une amende les petits excès de vitesse sur les autoroutes et les voies rapides», nous apprend le président de la mission, Armand Jung dans une interview donnée à 20minutes.fr.

Dépasser de moins de 10km/h la vitesse autorisée sur autoroute sera puni d’une amende

Par honnêteté intellectuelle, nous devons préciser que dans l’entretien à 20minutes.fr, Armand Jung estime qu’une telle proposition «constitue un danger pour la sécurité routière».

Et pourtant, elle a été retenue. Pour rappeler les choses, il s’agit donc d’une proposition visant à sanctionner les automobilistes en excès de vitesse sur autoroute ou voie rapide, qui dépassent de moins de 10km/h la vitesse autorisée et qui ne se seraient pas rendus coupables d’un excès de vitesse depuis 6 mois, par une simple amende.

Aujourd’hui, les excès de vitesse de moins de 10km/h sont punis du retrait d’un point sur le permis.

En gros, l’idée serait de pouvoir rouler à 147 km/h sur l’autoroute, 130 km/h réglementaires et 7km/h tolérés, et de n’écoper que d’une amende, enfin si tant est que la mesure soit adoptée par le gouvernement, ce qui ne semble pas vraiment probable.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres