Sécurité routière : Belges, Français, Suisses même combat

Selon les chiffres de la sécurité routière, 25% des véhicules flashés en France sont des véhicules étrangers. Jusqu’ici impunis, ces chauffards étrangers devront désormais répondre de leur comportement.

Ce sont, dans un premier temps, les conducteurs belges qui sont visés puisque selon un accord bilatéral censé entré en vigueur dès le 1er juillet 2012, les Belges qui ignoreraient le code de la Route français seront poursuivis pour les infractions routières commises en France.

Cet accord bilatéral entre la Belgique et la France intervient alors que deux autres accords du même genre ont déjà été conclus en France avec la Suisse et le Luxembourg.

Haro sur les excès de vitesse des conducteurs étrangers!

La principale infraction routière commise par les automobilistes étrangers en France est l’excès de vitesse. Selon la sécurité routière, les limitations de vitesse en France sont globalement ignorées par les conducteurs étrangers puisque 25% des véhicules flashés seraient des véhicules immatriculés à l’étranger. En été, ce pourcentage atteint même les 50%!

Il est donc ici surtout question de lutter contre les excès de vitesse qui, d’une part restent impunis puisque les PV envoyés «partent aujourd’hui à la poubelle», à l’exception des PV destinés à des conducteurs suisses ou luxembourgeois, et constituent ainsi tout à la fois un manque à gagner pour l’État français qui ne perçoit pas les amendes et une injustice au sein-même des conducteurs verbalisés.

D’autre part, ces excès de vitesse posent un problème évident de sécurité routière, d’autant que les étrangers seraient impliqués dans les accidents les plus graves et dans 9 % des accidents mortels.

En matière de manque à gagner pour l’État français, les chiffres parlent d’eux-mêmes: entre 300000 et 500000 conducteurs belges seraient flashés chaque année. Si ces contrevenants avaient réglé les amendes ainsi dues, l’État aurait récupéré entre 10 et 15 millions d’euros.

D’autres accord bilatéraux du même type sont prévus, notamment avec l’Espagne, l’Italie, Monaco ou encore les Pays-Bas. Pour l’heure, aucun accord avec l’Allemagne n’a pu aboutir alors même qu’en matière d’infractions routières à l’étranger, les Allemands seraient les champions européens avec 500000 à 1 million d’excès de vitesse chaque année.

2013: tous les automobilistes européens dans le même sac

L’année 2013 devrait par ailleurs connaître l’entrée en vigueur d’une directive européenne. Aux termes de cette directive,tous les conducteurs européens responsables d’une infraction routière devront acquitter l’amende due.

En effet, selon cette directive, des poursuites pourront être enclenchées contre les automobilistes qui se rendront responsables d’une des 8 infractions routières concernées par le texte. Parmi celles-ci, on trouve notamment l’usage du téléphone au volant, l’excès de vitesse ou encore le feu rouge non respecté.

L’entrée en vigueur de cette directive n’entrave en rien l’application des accords bilatéraux déjà conclus.

Source : LeFigaro.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres