Sécurité routière : appel à manifester des concepteurs d’avertisseurs de radars

Coyote, Wikango et Inforad, les trois principaux concepteurs d’avertisseurs de radars ont du mal à digérer l’annonce faite par le gouvernement mercredi 11 mai 2011, d’interdire les avertisseurs de radars afin de lutter contre « le comportement irresponsable de ceux qui s’autorisent à rouler à des vitesses très abusives ».

Ces 3 acteurs ont ainsi tenu une conférence de presse jeudi 12 mai au cours de laquelle ils ont appelé les utilisateurs de ces systèmes d’avertissement de radars à se mobiliser le 18 mai prochain dans toutes les grandes villes de France.

L’avertisseur de radar, pour une meilleure sécurité routière?

Selon Fabrice Pierlot, directeur général de Coyote, « les 4,7 millions d’utilisateurs de nos systèmes ne sont pas des délinquants mais des contributeurs actifs à la sécurité et à la prévention routière ».

Son argumentaire semble convainquant en réalité puisqu’il précise « le gouvernement souhaite renforcer la vigilance au volant ? Toutes les études que nous avons réalisées prouvent que les avertisseurs permettent d’accroître la vigilance de chaque conducteur et permettent de lutter contre les risques de somnolence. »

Sans entrer dans l’éternel questionnement sur le juste équilibre qui devrait peser en matière de sécurité routière, entre prévention et répression, les 3 acteurs français du marché des avertisseurs de radars comptent bien infléchir les décisions du gouvernement.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres