Sécurité auto : les désirs de l’UE deviendront réalité au 1er novembre 2014

Depuis le 1er novembre 2012, chaque pneu acheté en France porte une étiquette renseignant sur sa performance. Cette mesure répond à la volonté de l’Union Européenne de combiner écologie en réduisant la consommation de carburant, et sécurité.

Sur ce dernier critère d’ailleurs, celui de la sécurité, le magazine Auto Plus nous informe, dans son édition du lundi 12 novembre, que l’UE n’entend pas en rester là et devrait multiplier les équipements auto obligatoires. Explications…

Quand les équipements auto de sécurité ne sont pas toujours justifiés par la fin

Avec pour objectif de réduire la mortalité routière de telle sorte qu’il y aura moins de 18000 morts sur les routes européennes d’ici à 2020, l’UE semble prête à toute mesure pouvant de près ou de loin participer activement à ce but ou pouvant être jugée à posteriori comme ayant concouru à attendre ledit but.

Le problème qui se pose est donc, comme vous vous le figurez sans problème, de trouver des solutions efficaces a priori. Car en effet, selon ce que nous en dit Auto Plus, les propositions européennes en matière d’équipements de sécurité dans les voitures sont légion mais peuvent-elles concrètement être jugées comme efficaces a priori?

Pas si sûr, du moins pas toutes. En effet:

  • Au 1er novembre 2014, deviendra obligatoire «l’alerte de ceinture conducteur non bouclée», en revanche le témoin de la ceinture de sécurité du ou des passagers,enfants y compris, est facultatif;
  • Au 1er novembre 2014, deviendront obligatoires les fixations Isofix aux places arrière, ce qui est déjà le cas dans les véhicules les plus récents et ce qui nécessite pour le propriétaire de la voiture d’investir dans un siège-auto compatible, nous dit Auto Plus;
  • Au 1er novembre 2014, l’indicateur de changement de vitesse deviendra également obligatoire, lequel «permettrait d’économiser jusqu’à 20% de carburant», ce qui certes n’a rien à voir avec la sécurité routière mais fera du bien au budget auto et à l’environnement;
  • Au 1er novembre 2014, le contrôle de la pression des pneus deviendra obligatoire. Ce qui est plutôt une bonne initiative pour lutter contre l’insécurité routière.

Toutefois, lutter contre l’insécurité routière a un prix, même si cette lutte est organisée au niveau européen, estimé entre 200 et 300€ supplémentaires à la fabrication, ce qui peut nous amener à penser que ce coût en plus sera répercuté par les constructeurs sur le prix des autos…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres