La route des vacances sous le signe des radars

Les premiers grands départs en vacances d’été ont eu lieu le week-end du 07 juillet et, cette première vague d’automobilistes prenant la route des vacances a déjà dû se rendre compte de l’omniprésence de ce qu’on pourrait désormais appeler le compagnon de la route des vacances, le radar!

Selon Le Parisien.fr, sur un trajet Paris-Marseille (de 780km donc), le conducteur croiserait 39 radars

Les 3700 radars déployés en France

Inutile ici de vous rappeler comment on en est arrivé là, vous êtes tous très au courant de l’évènement du 11 mai 2011, le CISR, qui a mené à l’adoption d’une multitude de propositions visant à améliorer la sécurité routière.

Parmi celles-ci, la multiplication et/ou la création de cabines automatiques en tous genres, du radar mobile au radar de feu rouge en passant par beaucoup d’autres, ont particulièrement retenu l’attention des autorités.

Du coup, nous y voilà, en France on n’a pas de pétrole mais on a des radars, 3700 même. Faut-il ainsi s’arrêter en si bon chemin ou au contraire en déployer d’autres, toujours plus, histoire qu’il y en ait vraiment partout?

Si l’on s’en tient aux chiffres fournis par l’Observatoirede la sécurité routière, on a de fortes raisons de penser que ce n’est finalement pas demain la veille que l’implantation de radars va cesser. En effet, ledit Observatoire nous apprend que «11000 vies ont été sauvées depuis 2002», comprenez avant l’installation du premier radar.

À nuancer toutefois, le 1er radar automatique a été installé sur la N20 le 1er novembre 2003 et ne pourrait être la raison de la baisse de la mortalité sur route enregistrée l’année 2002 pour la raison évidente qu’il n’était pas encore en place, pas plus qu’il ne saurait être à lui seul la raison d’une telle baisse de la mortalité observée entre les seuls mois de novembre et de décembre 2002.

En dépit de cette remarque qui ne relève finalement que de l’honnêteté intellectuelle, l’annonce des 11000 vies sauvées va, on s’y attend, suffire à ce que d’autres radars soient encore et toujours déployés.

D’ailleurs, il est prévu que d’ici la fin de l’année, plus de 4000 radars soient en service.

Quid des avertisseurs de radars vous demandez-vous, conscient que ça fait un petit moment qu’on n’a pas parlé de ces choses-là? Visiblement rien pour l’instant, ces petits appareils sont encore autorisés.

N’oubliez cependant pas que la détention d’un avertisseur de radars ne vous dispense pas de la nécessaire adoption d’une conduite vigilante!

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres