Avoir un rhume au volant plus dangereux que conduire en état d’ivresse ?

D’après une étude galloise, menée par l’équipe du professeur Andy Smith à l’Université de Cardiff, au Pays-de-Galles,être enrhumé au volant serait plus dangereux que d’être en état d’ébriété.

En effet, s’appuyant entre autres sur le fait que le temps de réaction du conducteur enrhumé est plus long que celui du conducteur saoul, le professeur Smith déclare: «Le rhume ralentit la réaction de 36 millisecondes. Tandis que consommer une quantité d’alcool supérieure à la limite maximale, ralentit le temps de réaction de seulement 15 millisecondes.»

Avoir un rhume équivaut (vraiment) à boire trois ou quatre pintes?

Forcément, venant du pays qui a érigé en sport national le «binge drinking», comprenez la biture ou la cuite en un temps réduit, on a du mal à croire à la véracité de l’étude. Mais pourtant, l’étude, qui se fonde d’une part sur une différence de temps de réaction, met également en avant le fait que le conducteur enrhumé serait, à cause de son rhume, poussé à suivre au plus près le conducteur qui le précède, dans le non-respect des distances de sécurité.

Qui plus est, en cas d’éternuement intempestif, le fait que le conducteur ferme les yeux pendant quelques secondes, ce qui arrive souvent dans ce genre de cas, l’exposerait à un danger certain.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres