Les 10 voitures les plus moches de tous les temps

Voitures moches

C’est vrai qu’il n’y a pas que le physique dans la vie, mais certains designers auto laissent parfois divaguer leur imagination jusqu’à franchir les limites du bon goût. Rétrospective de ces perles automobiles, un peu trop différentes des autres.

1953 : Reliant Regal

RegalPlébiscitée pour sa légèreté et sa ligne citadine, la Reliant Regal est la première voiture perchée sur trois-roues.

Défaut de fabrication ou simple expression de l’excentricité so british, la Regal est depuis devenue un symbole de culture populaire britannique. Impossible d’avoir manqué l’apparition de cette bizarrerie dans les aventures de Mr Bean !

1957 : Edsel

Ford EdselA l’approche des années 1960, les modèles XXL font leur apparition de l’autre côté de l’Atlantique. Ford tente de donner un nouveau souffle à son affaire en lançant une marque de voitures plus puissantes, plus confortables, mais aussi plus fantaisistes. Mais Edsel ne parvient pas à séduire… Un épisode souvent qualifié de plus grand insuccès commercial de l’histoire des Etats-Unis.

1961 : Citroën Ami 6

Citroën Ami 6Compromis entre la DS et la 2 CV, la Citroën Ami 6 est la voiture idéale pour les petites bourses à la recherche d’une voiture au design travaillé. Le styliste Flaminio Bertoni est à l’origine de ces lignes courbes rappelant les traits d’un visage sympathique, bien que la voiture ait parfois été qualifiée de « crapaud » par ses détracteurs. Il n’empêche que l’Ami 6 est la voiture la plus vendue de l’année 1966, devant la Renault 4.

1976 : Renault 14

Renault R14Surnommée « la poire », la Renault 14 est vendue à un million d’exemplaires malgré son design futuriste pour l’époque. Compacte et légère, la R14 affiche également des volumes très contrastés : resserrés à l’avant et massifs, à l’arrière afin de répondre aux nouveaux besoins des familles en quête de confort. Un espace d’habitabilité exceptionnel qui marque un véritable tournant dans le design automobile.

1980 : Renault Fuego

Renault FuegoMalgré une apparition dans le James Bond Dangereusement vôtre, la Renault Fuego ne fait pas l’unanimité par son style très ancré dans les années 1980. Parmi les innovations, le hayon « bulle » entièrement vitré et la bande latérale noire à cannelure sont censés donner à l’ensemble une ligne aérodynamique. Si l’allure est sportive, la motorisation n’a pas vraiment tenu ses promesses.

1992 : Aixam Mega Club

AixamL’Aixam Mega Club marque le retour d’un segment disparu depuis la Citroën Méhari : celui de la voiture de plage utile et modulable. Georges Blain, propriétaire de la marque de voiture sans permis Ariola, cherchent alors à se diversifier en proposant à la vente une auto en tout point différente des autres. Loin de passer inaperçu, ce look unique sera décliné en pas moins de 10 versions : cabriolet, bâchée, tôlée, 4×4…

1998 : Fiat Multipla

Fiat MultiplaCanard ou dauphin, difficile d’identifier ce qui a bien pu inspirer les designers Fiat à la création de la Multipla. En France, les ventes de cette voiture n’ont jamais décollé, à l’inverse de l’Italie où la Multipla est le monospace compact le plus vendu de l’année 2002. Un succès en demi-teinte qui s’explique par des avantages « pratiques » (large habitacle, six places assises…) appréciés par les parents de famille nombreuse.

2000 : Pontiac Aztek

Pontiac AztekCroisement entre le SUV, le monospace et le pickup, la Pontiac Aztek a pour objectif de séduire tous les profils d’automobilistes en réunissant les exigences de chacun.

Cette approche risquée a donné naissance à une création difforme et plutôt coûteuse, aujourd’hui bradée sur le marché auto américain.

 

2005 : SsangYong Rodius

ssangyong rodiusEn produisant un monospace au design imposant, la marque coréenne SsangYong part à la conquête du marché automobile occidental.

Arrière cubique, avant stylisé, sièges pivotables à 180°, longueur qui dépasse les 5 mètres… l’apparence de la Rodius est bien différente de celles des autres monospaces.

2015 : Toyota Scion XB

Scion XBMême sorties d’une usine étrangère, les voitures produites pour le marché américain se démarquent, ou plutôt s’imposent, par leur allure opulente.

Les formes géométriques de la Toyota Scion XB ne dérogent pas à la règle en se rapprochant plutôt de l’esthétique d’un gros réfrigérateur que d’une auto destinée à séduire les jeunes conducteurs.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres