Si la Reine des Neiges avait souscrit une assurance

reine-des-neiges-assurances

Alors que la Walt Disney Company a annoncé la sortie de La Reine des Neiges 2 en 2016, LeLynx.fr imagine les assurances qui auraient pu s’intégrer dans l’univers du plus grand succès au box-office mondial du cinéma d’animation.

Il est très peu probable que vous soyez passé à côté du plus gros carton de Walt Disney. Que vous soyez vous-même un grand fan d’Elsa et de ses pouvoirs magiques, ou un parent qui connaît le film par cœur à force de le voir passer en boucle, profitez-en pour réviser vos connaissances en assurances de la vie quotidienne ! Car comme le dit Olaf : « L’amour, c’est faire passer les besoins de l’autre avant les siens. »

Libérée, délivrée

liberee-delivree-reine-neiges

Les 1,072 milliard de dollars de recette générés par La Reine des Neiges sont en partis dus à l’engouement sans précédent qu’a suscité la musique du film. « Libérée, délivrée » (« Let it go » en v.o) a remporté l’Oscar 2014 de la meilleure chanson originale. Un pari pourtant très risqué, quand on sait que l’actrice virtuelle Elsa d’Arendelle interprète la mélodie par un froid glacial !

Car on a beau s’appeler la Reine des Neiges, chanter dans le frimas peut irriter le larynx et mener à l’extinction de voix. Pour être certains que leur princesse conserve chacun de ses octaves, les réalisateurs Chris Buck et Jennifer Lee aurait bien fait de souscrire une assurance corporelle pour les cordes vocales de leur star. Cette pratique assez répandue dans le show-business consiste à assurer une partie de son corps, que l’on estime intimement liée à l’exercice de son métier. Les assurances « perte de profession », « prévoyance » ou « accidents corporels » proposent généralement ce type de couverture. Les voix des chanteurs américains Bruce Springsteen et Rod Stewart seraient ainsi protégées pour plus de 8 millions d’euros.

Course de traîneau

traineau-sven-kristoff-reine-des-neiges

Kristoff se déplace à l’aide d’un traineau tracté par son renne Sven. Au cours de ses pérégrinations nocturnes dans la forêt, il est fort probable qu’il ait déjà faillit heurter un animal sauvage. Mieux vaudrait alors qu’il soit couvert par une assurance auto tous risques !

En cas d’impact avec un petit troll de pierre, Kristoff aurait dû faire sa déclaration auprès des gendarmes du royaume d’Arendelle, puis contacter son assureur et lui envoyer toutes les preuves possibles de l’accident (photos, témoignages, poils de l’animal…). Seuls les assurés tous risques sont dédommagés dans cette situation, mais sachez qu’un assureur n’applique pas de malus si la collision avec la bête relève de la force majeure. Enfin, si Kristoff ou un de ses passagers avait été blessé dans l’accident, c’est sa garantie conducteur qui aurait pris en charge ses dommages corporels (lorsque l’indemnisation n’est pas intégrale, le Fonds de Garantie Automobile (FGA) intervient en complément).

Palais de glace

palais-glace-reine-des-neiges

En créant son magnifique château de glace , Elsa pense-t-elle aux risques qu’elle fait encourir à ses futurs invités ? Sans doute pas. Car si Anna s’était cassé une jambe en glissant dans l’escalier gelé de sa demeure, la jeune femme n’aurait pas pu solliciter sa responsabilité civile.

Pourquoi ? Parce qu’aucun tiers n’est impliqué dans une chute accidentelle et que la responsabilité civile ne couvre ce type de sinistre qu’en cas de défaut avéré de l’escalier, par exemple. Résultat : sans une assurance accidents de la vie pour prendre en charge ses frais hospitaliers, la petite sœur de la Reine aurait pu faire partie des 11 % d’accidentés à domicile qui gardent des séquelles permanentes incapacitantes.

Olaf au soleil

olaf-reine-des-neiges

Olaf est un petit bonhomme de neige enchanté qui n’a qu’un rêve : se faire bronzer au soleil. Problème : la créature n’est pas tout à fait adaptée aux U.V… parti rendre visite à ses amies en plein mois d’août, Olaf va donc fondre, naturellement, mais surtout créer un important dégât des eaux !

Elsa et Anna aurait pu anticiper l’inondation en souscrivant une assurance multirisque habitation. Ce type de couverture comporte une clause de protection contre les fuites, les infiltrations et les ruptures de canalisation. Les princesses auraient ainsi pu prévenir leur assureur dans les cinq jours ouvrés et remplir un constat amiable de dégât des eaux pour être indemnisées au plus vite.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres