Qui veut acheter une Autolib ?

Vous le savez, depuis plus d’un an maintenant, des voitures électriques sont proposées à la location en libre-service à Paris, il s’agit bien sûr du dispositif Autolib. Fier du succès de ces dernières – plus d’un million d’abonnés en début d’année – Bolloré, le manager du groupe devrait, nous confie LeParisien.fr, annoncer jeudi 21 février la prochaine vente aux particuliers de sa BlueCar.

La vente des BlueCar, à l’origine du projet Autolib?

Alors qu’on aurait pu innocemment croire que le dispositif de la location libre de voitures électriques Autolib’ avait exclusivement été conçu pour apporter une solution de déplacement «éco-friendly» aux personnes non propriétaires d’un véhicule, il apparaitrait en fait que tout ceci se soit inscrit dès l’origine dans une phase expérimentale.

En clair, ceci signifie que ce n’est pas le succès rencontré par Autolib qui a poussé Bolloré à commercialiser la BlueCar mais l’inverse, c’est-à-dire que l’intention de mettre en vente les voitures électriques préexistait à leur mise en location en Ile-de-France.

Selon un proche de Bolloré dont les propos ont été recueillis par LeParisien.fr, «Vincent Bolloré ne voulait pas mettre cette voiture à la vente avant qu’elle n’ait été testée, et quel meilleur test qu’Autolib’ ou la location longue durée.»

Les plus attentifs d’entre vous auront néanmoins senti le truc venir puisque depuis l’automne, la BlueCar est proposée en location longue durée (de 3 à 20 mois) pour 500€ par mois, le prix incluant «la location de la voiture, la recharge sur les bornes Autolib’, l’assurance auto ainsi que la mise à disposition d’une borne à domicile et l’assistance en Ile-de-France.»

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres