La prime sur PV : info ou intox ?

Il paraîtrait que les agents de police parisiens aient des quotas de contraventions à respecter. Cette info/intox, parce qu’en l’état des choses il est difficile de se prononcer, nous provient du quotidien Le Parisien- Aujourd’hui en France.

Le journal prétend publier un document provenant directement de la préfecture de police de Paris. Problème : Michel Gaudin, qui n’est autre que le préfet de police de Paris, donc à l’heure actuelle la personne la mieux informée de la ville quant à ces primes, remet en cause la teneur dudit document.

Info ou intox, ce qu’il y a dans le document

Le sulfureux document fait état d’objectifs chiffrés qui donnent la chair de poule. La troisième compagnie centrale de circulation, chargée de gérer la circulation à Paris, devrait dresser 1 402 PV par mois pour stationnement gênant des voitures, soient 16 824 PV par an.

32 PV par mois pour les deux-roues motorisés et 14 PV par mois pour les vélos. Ces objectifs ne sont généralement pas atteints mais selon la rumeur du Parisien, les agents de police les plus zélés et les plus prompts à dégainer le petit papier recevraient ainsi une prime de 600 euros par an.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres