Premiers secours pour les jeunes conducteurs

En vue de la réforme du permis de conduire, prévue en juin prochain, les candidats à l’examen devront en complément être formés aux premiers secours si le décret entre en application cet été.

Votre comparateur d’assurances auto LeLynx.fr vous fait le point sur cette actualité favorablement accueillie par beaucoup d’associations, notamment La Croix Rouge.

Il y a un peu plus d’un mois, nous vous rapportions les propositions du Conseil national pour la sécurité routière sur la réforme du permis de conduire. L’une d’elles concernait la baisse de l’âge de l’apprentissage à la conduite accompagnée à 15 ans contre 16 actuellement.

L’objectif étant de donner plus de temps aux jeunes pour parfaire leur conduite; ce qui les mettra plus à l’aise sur la route et leur permettra de mieux anticiper les potentiels risques et dangers.

Dans cette même optique, le Sénat a pris les devants en adoptant une proposition de loi qui vise à intégrer une formation de premiers secours lors de la préparation du permis de conduire. L’article unique de cet amendement précise toutefois que le contenu de cette formation étant fixée par voie réglementaire, il y a toutefois lieu d’en préciser le cadre général, c’est-à-dire de définir ce que l’on entend par «notions élémentaires de premiers secours».

Des jeunes plus informés et mieux préparés

Cette formation supplémentaire vise à préparer les jeunes conducteurs à adopter les bons réflexes face à un accident de la route. Il s’agira de leur apprendre à alerter les secours, baliser les lieux, ventiler, comprimer et sauvegarder la vie des blessés. Cette formation aura un coût minime de 25€ selon Autonews.fr, pour rester accessible à tous.

La Croix Rouge française accueille cette décision avec joie car cela fait au moins 20 ans qu’elle milite pour que cette «pratique citoyenne» soit un pré-requis au permis de conduire. Les bons réflexes pour l’association c’est de reconnaître si une personne est consciente ou non et de prodiguer les soins qui sauvent – faire massage cardiaque ou poser un défibrillateur. Mais le plus important c’est de savoir localiser les lieux de l’accident et de communiquer correctement avec les services de secours.

Etre formé pour bien réagir face à des situations de crise est une chose; appliquer ces connaissances dans des situations réelles en est une autre car il n’y a pas de recettes miracle pour ne pas paniquer à la vue de scènes pouvant heurter la sensibilité.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres