Les premières mesures de la mission d’information parlementaire sur la sécurité routière

On vous en parlait mi-septembre, une mission d’information parlementaire sur les causes des accidents de la route a vu le jour fin juillet 2011 à la suite du fameux Comité interministériel de sécurité routière (CISR). Son rôle : analyser les causes de la mortalité routière et réfléchir à des solutions viables pour réduire le nombre de tués sur les routes.

Lors de la réunion préliminaire du 06 septembre, le président de la mission, Armand Jung, avait demandé aux autres membres de préparer des conclusions sur des mesures de sécurité routière envisagées avant la mi-octobre.

Zélés, les missionnaires ont remis leurs propositions aux députés et aux sénateurs mercredi 05 octobre.

Sécurité routière: 40 propositions pour davantage de répression

Que les utopistes redescendent sur terre, le vent nouveau qui aurait pu souffler sur la sécurité routière grâce à cette mission d’information, composée d’éléments hétéroclites tels que des journalistes, des chercheurs ou encore des assureurs, n’aura manifestement pas lieu.

Non, dans la vraie vie, les 32 missionnaires ont préféré suivre l’air du temps en avançant des propositions qui visent, une fois encore, davantage la répression que la prévention.

Leparisien.fr nous fait part de 3 de ces propositions rafraichissantes:

Le rapport devrait être adopté mi-octobre.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres