Poitou-Charentes : Code de la route gratuit pour les lycéens

Lundi 15 octobre, Ségolène Royal ne s’est pas contentée d’annoncer qu’elle souhaitait rendre gratuit le code de la route pour les lycéens de sa région mais l’a fait adopter par le conseil régional de Poitou-Charentes. La mesure est ainsi censée entrer en vigueur dès le 1er janvier 2013.

Partant du postulat que «Cette formation à l’épreuve théorique dans les lycées permettra d’augmenter le taux de réussite en limitant les passages multiples au code, de réduire le délai global d’obtention du permis et de limiter le coût pour les familles», la présidente de la région Poitou-Charentes doit aujourd’hui composer avec la colère des auto-écoles.

« Mme Royal a déclenché une opération d’agression envers notre profession »

Cette déclaration provient de Philippe Colombani, le président de l’Union nationale des indépendants de la conduite (Unic) qui craint le dépôt de bilan de plusieurs auto-écoles et le licenciement de nombre d’enseignants et secrétaires. Considérant que cette décision constitue «une mesure populiste, démagogique, incohérente et irréfléchie qui n’atteindra pas les objectifs fixés», l’Unic invite les auto-écoles françaises à s’opposer à cette mesure.

La formation gratuite au code de la route dans les lycées, telle que conçue par Ségolène Royal, sera prise en charge par la région Poitou Charentes au niveau du matériel informatique installé dans les lycées.

Pour Nicolas Pouit, responsable régional du Conseil national des professions de l’automobile (CNPA), la décision de Ségolène Royal présente des risques «Séparer la théorie de la pratique, c’est vraiment une fausse bonne idée. Si on nous enlève çà, cela ne sera pas une solution pour baisser l’insécurité routière ni pour réduire le coût du permis.»

Source: LeParisien.fr

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres