Ces permis qu’on annule sans le savoir

C’est l’histoire de Claude, 51 ans, chauffeur routier. A la fin de l’année 2009, en se rendant nonchalamment à la visite médicale obligatoire pour les conducteurs
de poids lourds, on lui apprend non moins nonchalamment que son
permis de conduire est annulé.

Un permis annulé depuis 12 ans

Claude apprend donc qu’il avait perdu
les douze points de son permis depuis 1997 pour de multiples infractions au code de la route.

Problème majeur, la sanction tombe douze années après et son emploi l’oblige à conduire des poids lourds.

Pour comble, le conducteur n’a jamais été averti de l’annulation de son permis, pas même une petite notification et pour preuve s’il en faut, lors de sa visite médicale en 2004,
l’administration n’avait pas émis la moindre objection à renouveler ses autorisations professionnelles

Finalement, Claude a récupéré son permis et ses douze points des mains du ministère de l’Intérieur himself.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres