Mortalité routière 2012 : en baisse de 7 à 8% environ

Selon une dépêche AFP qui vient de tomber, la mortalité routière serait en baisse sur l’intégralité de l’année 2012. Sans disposer des chiffres définitifs, l’AFP nous dit que «selon des sources proches du dossier», on estime que 3600 à 3700 personnes ont perdu la vie sur les routes en 2012.

Vraie bonne nouvelle ou triste conjoncture?

L’année 2011 avait comptabilisé 3970 décès au volant, contre 3994 en 2010. Ce qui signifie que si les estimations de mortalité routière sur l’année 2012 sont exactes, les 300 vies ainsi sauvées constitueraient «un plus bas historique».

Les réactions à ces chiffres sont diverses. Si le ministère de l’Intérieur a refusé de s’exprimer, attendant que les chiffres soient consolidés, la présidente de la ligue contre la violence routière Chantal Perrichon, y a vu un malheureux concours de circonstances.

En effet, selon elle, «Ces chiffres montrent une baisse notable, mais uniquement parce que nous traversons une crise économique grave», faisant ainsi référence à la baisse des immatriculations qui a frappé les constructeurs auto.

Son de cloche complètement différent du côté de l’association 40 millions d’automobilistes qui considère que «Les chiffres restent à affiner, mais il est certain que 2012 sera assurément un millésime en terme de sécurité des routes» et de féliciter le comportement des automobilistes.

Sans grande surprise, on apprend que les deux chevaux de bataille de la sécurité routière pour tenter d’atteindre le vœu du ministre de l’Intérieur Manuel Valls de passer sous la barre des 2000 décès sur les routes par an, seront la lutte contre la vitesse et la lutte contre l’alcool.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres