Ile-de-France ou comment perdre 2 jours et demi par an dans les bouchons

Une étude réalisée par Inrix, société d’info-trafic américaine, nous apprend que l’automobiliste francilien lambda perd l’équivalent de 58 heures dans les embouteillages par année.

Ce qui est mieux que l’année 2010 apparemment puisque les conducteurs d’Ile-de-France en perdaient alors 3 de plus, selon l’étude réalisée dans les mêmes conditions un an plus tôt.

À Lyon, les conducteurs ont perdu 45 heures de leur temps dans les bouchons tandis qu’à Bordeaux ils en ont perdu 44.

Milan: pire ville du bouchon

Selon l’étude réalisée par Inrix, Milan est de loin la pire ville d’Europe en matière d’embouteillages. Sans savoir précisément le nombre d’heures perdues dans la ville italienne, on nous apprend cependant qu’elle est plus engorgée que Bruxelles ou Anvers.

Et pourtant, les chiffres donnent le vertige: à Bruxelles, les automobilistes passent 72 heures dans les bouchons, contre 71 à Anvers. Pas vraiment mieux du côté de Gand, Charleroi ou encore Liège, la Belgique est la championne des bouchons avec une moyenne nationale de 55 heures perdues sur la route.

Au 6e rang du classement, la France enregistre une moyenne annuelle de 36 heures pare-chocs contre pare-chocs.

Pour cette étude, Inrix a relevé les déplacements d’environ 100 millions d’automobilistes via leur GPS, dans 31 pays d’Europe et d’Amérique du Nord.

Source: AFP

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres