Hybride ou diesel, qui est le plus rentable ?

A l’heure où l’électrique et l’hybride sont de plus en plus populaires et où le diesel se transforme en nouveau scandale sanitaire, de plus en plus de gens envisagent d’acheter une voiture hybride. Cependant, il reste encore beaucoup d’hésitants. Et parmi les raisons de douter, la question de la rentabilité réelle ou supposée se pose très vite. Afin de vous aider à y voir plus clair, LeLynx.fr, comparateur d’assurance auto, vous propose de se pencher sur cette problématique.

Dans son numéro du 18 mars 2013, le magazine Auto Plus compare différents modèles de voitures, dans leur version diesel et dans leur version hybride et les résultats sont pour le moins intéressants.

L’hybride, parfois rentable, parfois non

Le magazine indique que si l’on veut économiser en optant pour un véhicule hybride, il faudra prendre soin de choisir son modèle en fonction de l’usage qu’on en fera. On apprend également que dans certains cas, choisir l’hybride n’est pas rentable.

À l’achat, même si elles affichent un prix de base en général plus élevé, la majorité des versions hybrides reviennent finalement moins chères grâce à leur bonus écologique très favorable (4000€ en moins pour la Citroën DS5, par exemple).

Il est ainsi possible, en fonction des modèles de faire des économies assez conséquentes:

  • Jusqu’à 385€ de différence entre la Toyota Yaris version hybride essence (d’une valeur de 15485€) et la Yaris diesel (à 15865€);
  • 750 € d’écart pour la DS5, qui vaut 35070€ dans sa version hybride diesel, contre 35820€ en version diesel;
  • Carton rouge pour l’Audi Q5, qui vaut 1805€ de plus que le modèle diesel, la faute à un prix de vente plus élevé et surtout à ses émissions de CO2 à peine inférieures à la version diesel (159g/km contre 169g/km) qui lui valent même un malus écologique, un comble pour un modèle hybride!

Et après l’achat, qu’est-ce qui est le plus rentable? Là encore, tout dépend du modèle et de l’usage qu’on compte en faire. Par exemple, si vous n’utilisez votre véhicule que pour des déplacements en ville, la Toyota Yaris hybride est plus intéressante que son alter ego diesel, lequel est plus gourmand en ville, mais plus économe sur les routes de campagne ou sur autoroute. Si l’on est prêt à débourser le double du prix de la Yaris, on peut aussi opter pour une Peugeot 3008, dont le modèle hybride est plus rentable sur tous les types de route et qui bénéficie d’un bon bonus écologique.

Quant à certains modèles, il faut être sûr de pouvoir les rentabiliser, comme la 508 de Peugeot, qui ne devient intéressante qu’à partir de 52400 kilomètres car plus chère à l’achat (malgré un très bon bonus écologique) et moins performante. Quant à l’Audi Q5, elle consomme plus que sa version diesel (!) et on a donc du mal à voir comment son achat peut être intéressant…

Bref, si les chiffres sont encourageants, il reste encore des efforts à faire pour que l’hybride détrône le diesel pour de bon.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres