Grève des inspecteurs pour contrer la réforme du permis

La réforme du permis de conduire ne fait pas l’unanimité chez les inspecteurs qui menacent d’entrer massivement en grève à partir du mois de septembre pour une période indéterminée. Après avoir subi le stress du bac, les jeunes vont-ils devoir se demander s’ils pourront ou pas passer leur examen de conduite?

Votre comparateur d’assurance auto LeLynx.fr fait le point sur cette actualité qui pourrait compromettre le passage du permis des jeunes.

1 inspecteur sur 2 en grève

Selon les syndicats des inspecteurs de l’examen de conduite, un examinateur sur deux ne sera pas en poste ce mercredi 25 juin. Résultat: plus de 10 000 examens pourraient être annulés pour cette seule journée dans tout le pays d’après LeMonde.fr.

Cette journée de grève se fonde sur la volonté des inspecteurs de bloquer la réforme du permis de conduire que le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve veut mettre en place. Ils dénoncent à ce titre une privatisation des examens. En effet, l’Etat prévoit de recourir à des réservistes de la police et de la gendarmerie pour surveiller l’examen du code et à des prestataires privés en 2015. Soulignons-le, il y a quelques mois, faire appel aux inspecteurs déjà partis à la retraite était une des solutions proposées.

Bernard Cazeneuve espère ainsi réduire les délais d’attente et le coût biscornu des examens pour passer le permis de conduire. Il soutient également que le permis de conduire est une porte qui s’ouvre à l’emploi pour les jeunes et que sa réforme n’a pas pour objectif de pénaliser les inspecteurs ou les auto-écoles.

Les propositions de cette réforme

Dans les grandes lignes, cette réforme prévoit de baisser l’âge de la conduite accompagnée à 15 ans afin que le jeune conducteur ait plus de temps de pratique et d’expérience sur la route, ce qui l’amènera à mieux anticiper les potentiels dangers pour éviter un accident.

Dans un deuxième temps, un jeune qui aura bénéficié de plus de temps de conduite aura plus de chances de réussir l’examen de conduite du premier coup. Un des reproches que font les jeunes aux auto-écoles, c’est bien le long délai d’attente avant un second passage à l’examen engendrant des surcoûts dont ils se passeraient bien. 20 Minutes nous apprend que dans certaines communes le délai peut atteindre jusqu’à six mois, par exemple en Seine Saint-Denis.

Mais ces bonnes intentions auront-elles l’effet inverse? L’objectif de faire passer les examens de conduite à plus de jeunes en moins de temps et à moindre coût va être difficile à atteindre si le service tourne au ralenti… Affaire à suivre!

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres