Ce que les Google Glass pourraient apporter au monde de l’assurance

Les Google Glass font couler beaucoup d’encre. Ces lunettes révolutionnaires, que l’on peut connecter à Internet, permettent d’afficher diverses informations devant vos yeux, par-dessus ce que vous voyez (c’est le principe dit de la «réalité augmentée»). Elles peuvent également prendre des photos ou enregistrer des vidéos.

Les applications d’une telle technologie sont encore aujourd’hui difficiles à appréhender. Dans le domaine des assurances auto ou habitation par exemple, que pourraient apporter les Google Glass? C’est précisément la question que le blog d’Alti s’est posé.

Les démarches auprès de l’assurance simplifiées par les Google Glass?

Un appareil connecté à internet qui permet de prendre des photos, quoi de mieux pour la déclaration d’un sinistre? L’expertise serait grandement simplifiée. En cas de problème, comme un dégât des eaux, vous pourriez entrer en visioconférence avec un expert grâce au micro et à la caméra intégrés aux Google Glass. Celui-ci verrait tout ce que vous voyez. L’évaluation des dégâts serait plus rapide pour l’assuré et moins chère pour l’assureur.

Autre exemple: en cas d’accident de voiture, remplir un constat amiable peut s’avérer complexe. Alors pourquoi ne pas entrer en visioconférence avec un conseiller, là aussi? Il pourrait prendre des photos pour l’expertise, mais il serait également en mesure de conseiller l’assuré. Il expliquerait ce qu’il faut inscrire sur le constat et consulterait ce qu’a écrit l’autre automobiliste. Bref, ce service de conseil permettrait de mieux remplir les constats et de tranquilliser l’assuré pendant cette expérience stressante.

La question des risques présentés par les utilisateurs des Google Glass se pose elle aussi. Les possesseurs de cet appareil seront-ils considérés comme plus à risquespar les assurances ou non? Les gens utilisent déjà leur téléphone au volant, en dépit des risques. Vont-ils utiliser la réalité augmentée pour aller sur Facebook ou Twitter, par exemple? Dans ce cas, le nombre d’accidents augmenterait à cause de l’inattention des automobilistes et les assureurs pourraient faire payer plus cher les possesseurs de Google Glass. Mais quid des applications qui permettraient aux automobilistes de savoir à quelle vitesse ils roulent et qui afficheraient l’itinéraire à suivre? Ici, plus besoin de quitter la route des yeux pour regarder le GPS ou le compteur. La sécurité routière s’en verrait renforcée. Comment les assureurs gèreront-ils cette nouvelle technologie?

Le blog prédit déjà la création d’assurances qui couvriront cet appareil, sur le modèle des assurances affinitaires des téléphones portables. Reste à savoir si elles seront vraiment intéressantes. Ce type d’assurance a été fortement critiqué, notamment pour son manque de transparence et son utilité limitée. Une assurance affinitaire coûte généralement cher pour un appareil qui perd vite en valeur et est remplie d’exclusions (obligation d’avoir été agressé pour être remboursé en cas de vol, par exemple).

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres