Fast and furious

Sur l’autoroute A1, un conducteur d’une trentaine d’années s’est fait
flasher par un radar laser à Roye dans la Somme, à plus de 250 km/h.

Rappel des faits

Au courant du mois de mars, un automobiliste au volant d’une Audi R8,
équipée de plaques amovibles, immatriculée en Allemagne et louée pour la journée, se dirigeait vers Paris.

Sa vitesse était telle que le radar laser a affiché un message d’erreur, rapportent les gendarmes. En effet, la petite machine ne prévoit pas de vitesse supérieure à 250km/h,ce qui a vraisemblablement laissé penser aux agents que le conducteur roulait entre 250 et 300km/h.

Une vitesse qui leur aurait ainsi interdit de se lancer dans une course poursuite à l’américaine potentiellement super dangereuse. L’interpellation n’étant pas non plus une option,
c’est finalement dans le centre-ville de Chantilly que le pilote est arrêté.

Déjà connu des services de police pour des affaires de stupéfiants, le conducteur n’avait plus de points sur son permis et il roulait sous l’emprise du cannabis.

Pensant d’abord qu’il s’agissait d’une méthode dite de « go-fast », ces convois de véhicules transportant des stupéfiants et roulant à très grande vitesse, l’absence de drogue dans
l’Audi R8 a infirmé cette thèse et les deux hommes ont été mis en examen pour mise en danger d’autrui, excès de vitesse et conduite sous l’emprise de stupéfiants.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres