Les prix des assurances en hausse en 2016

Hausse des tarifs de l'assurance en 2016

Les prix de l’assurance augmentaient déjà en 2015 et cette hausse devrait perdurer en 2016. C’est ce que révèle le dernier Indice des Prix de l’Assurance des Particuliers (IPAP), qui précise que cette évolution est supérieure à l’inflation. En clair : cela ne risque pas d’arranger le portefeuille des Français.

Qui monte ? Qui baisse ?

sunBAISSE DES TARIFSfrostTARIFS GELÉSrainHAUSSE DES TARIFS
logo maciflogo maiflogo maaf
logo amaguizlogo matmutlogo MMA

Des tarifs auto stables en 2016

Les tarifs d’assurance auto seront relativement stables en 2016. Trois facteurs peuvent expliquer ce phénomène :

  • Les modèles de voitures sont de plus en plus sophistiqués : le prix des pièces et des réparations chez le garagiste augmentent chaque année et ces tarifs se répercutent sur les prix de l’assurance ;
  • La sécurité routière n’a pas enregistré de très bons chiffres en 2015 (+ 4,6% de tués sur la route) : les tarifs des assureurs auto évoluent donc vers le haut ;
  • Mais de l’autre côté de la balance, la loi Hamon a augmenté le nombre de résiliations de contrats. Et qui dit plus grand risque de perdre des clients, dit tarifs plus attractifs à la baisse.

>> COMPARER LES ASSURANCES AUTO

Des assurances habitation plus chères

Les tarifs d’assurance habitation ne cessent d’augmenter ces dernières années et la courbe ne semble pas sur le point de s’inverser, bien au contraire. A nouveau, trois facteurs entrent en jeu :

  • Le nombre de sinistres déclaré a augmenté (vols, dégâts des eaux…), mais pas autant que les années précédentes ;
  • La loi Hamon joue son rôle de régulatrice des tarifs en rendant la résiliation plus facile ;
  • 2015 a connu peu de catastrophes naturelles (inondations, tempêtes…).

Petite hausse du côté des mutuelles

Enfin, les tarifs des mutuelles santé augmentent légèrement et préfigurent les impacts de la loi ANI (Accord National Inter-professionnel), qui oblige tous les chefs d’entreprise à proposer une complémentaire santé collective à leurs salariés. Ce déséquilibre du marché de l’assurance santé individuelle est soutenu par deux facteurs :

  • La population Française est vieillissante, ce qui influe sur le développement des technologies médicales (+ 2 % en 2015) et sur le nombre de prises en charges dans les hôpitaux ;
  • Il n’y a pas eu de transferts de charges de la Sécurité Sociale vers les complémentaires santé ou d’augmentation de taxes sur les mutuelles cette année ;
  • La part des dépenses de santé prise en charge par la Sécurité Sociale est légèrement en hausse en 2015.

Astuce Malynx !

LeLynx.fr compare désormais les contrats collectifs de complémentaires santé pour les TPE/PME ! Pour obtenir un devis gratuit en quelques minutes, c’est par ici !

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

    Il y a trop de compagnie d’assurance , une seule assurance auto- habitation-santé-loisir, ssuffirait et éviterait les doublons et les gestions inutiles; plus il y a de compagnie et plus les « magouilles sont possible pour tromper le consommateur, idem pour les établissement bancaire en France et en Europe; je souhaite une seule banque en Europe qui éxiste déjà la BCE et tout simplement des filiale dans correspondante à chaque pays Ex: BCEFRA pour France,BCEITA pour Italie, etc…Pour faire compliqué quand on peut faire simple.Puis suprimer toutes les monnaies et utiliser les nombres seulement cela ce peut car ce sont toujours les nombres qui gèrent et donne la valeur aux choses…

    Répondre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres