Éthylotest obligatoire : mais que fait la police ?

Tout le monde le sait désormais, certains paniquent d’ailleurs tandis que d’autres restent détendus, l’obligation de posséder un éthylotest à bord du véhicule est effective depuis le 1er juillet 2012. Cependant, la frénésie que la promulgation du décret a instaurée a conduit à une pénurie desdits éthylotests dans les commerces.

Résultat des courses, de nombreux conducteurs n’ont pas encore d’éthylotest mais, avertis qu’ils ne seront inquiétés par les forces de police qu’à partir du mois de novembre 2012, ils oscillent encore entre décontraction totale et panique.

La rédaction d’Auto Plus, dans son édition du lundi 23 juillet, a testé pour nous tous, la réaction des policiers face au défaut de détention d’un éthylotest à bord. Un test riche d’enseignements à découvrir sur votre comparateur d’assurance LeLynx.fr!

Police: désaccord sur les dates des PV pour défaut d’éthylotest à bord

Police municipale, gendarmerie, police nationale, CRS autoroutière ou encore Agents de surveillance de Paris (ASP) ont été interrogées afin de recueillir les informations de l’ensemble de ce qu’il est convenu d’appeler les «forces de l’ordre» de notre pays qui ont comme vous le savez le pouvoir de sanctionner le contrevenant.

De manière affligeante, la police municipale s’est illustrée par sa méconnaissance de l’entrée en vigueur des sanctions posées par le décret puisque selon elles «Ce qui est sûr […] c’est qu’on commencera à en mettre [des PV, ndlr] dès octobre». Double faute pour la police municipale qui persiste en déclarant «D’ailleurs, je ne sais même pas à combien sera le PV!».

Concrètement donc, aucune pression du côté de la police municipale qui n’est visiblement même pas très au fait du décret…

Côté gendarmerie, même quiétude car «on ne va pas embêter les gens alors qu’il y a déjà pénurie». Comme leurs confrères de la police municipale, les gendarmes pensent que les premières verbalisations tomberont en octobre mais ces derniers ont le mérite d’être moins péremptoires sur la date des PV. Mieux encore, ils délivrent un conseil, celui d’acheter un seul éthylotest et «si vous l’utilisez, gardez la pochette!».

Interrogée à son tour, la police nationale ignore à l’instar de la police municipale et la date des premières sanctions et le montant de celles-ci puisque, après avoir «vu son chef», un agent répond «c’est pas important pour l’instant, mais, en octobre, faudra être équipé! Je ne connais pas le montant du PV…»

CôtéCRS, aucune réponse puisque «les éthylos, c’est pas [leur] travail» et que, si on veut des infos, il faut aller voir la police». Enfin, pour les ASP «les PV pour défaut d’éthylo, c’est à partir du mois de septembre. Un conseil: vaudra mieux en avoir deux à bord…. et conserver le ‘cadavre’ si vous en utilisez un».

Que faut-il tirer de ces informations quelque peu contradictoires? Qu’il faut redoubler de vigilance parce que les personnes ici interrogées sont quand même celles qui vont commencer à verbaliser les conducteurs qui ne se sont pas mis en conformité avec la loi.

Rappelons donc ce que dit le décret: le PV de 11€ pour défaut de possession d’éthylotest dans une voiture sera distribué à partir du 1er novembre 2012. Étant donné que vous devez présenter un éthylo non usagé, pensez à en avoir au-moins 2 dans votre véhicule.

Pour l’instant, il est inutile de paniquer parce qu’il ne vous arrivera rien si vous n’avez pas d’éthylo à bord.

Source: Auto Plus, lundi 23 juillet, n°1246.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres