Éthylotests chimiques : on n’arrête pas le bidon

Obligatoires à bord des véhicules depuis le 1er juillet dernier, les éthylotests continuent d’être les objets d’arnaques en tous genres. La rédaction d’Auto Plus dans son édition du lundi 30 juillet, nous livre les dernières techniques de vente, qui sévissent majoritairement sur Internet et qui se nourrissent de la psychose des conducteurs qui ne se sont pas encore procuré le petit appareil.

En effet, et malgré l’absence de verbalisations pour défaut d’éthylotest avant le 1er novembre 2012, certains automobilistes craignent de recevoir une amende et se précipitent encore sur le premier éthylotest venu, sans même vérifier la régularité du prix et la conformité de l’appareil aux caractéristiques exposés dans le décret.

Ethylotests: les sites sur lesquels on n’achète pas

Auto Plus a dressé une mini liste des sites les plus bidons mettant en vente des éthylotests. On trouve ainsi:

  • Ethylotest-gratuit.org: le site de vente d’éthylotests bidons récidive puisque le magazine en parlait déjà dans son numéro 1244 en mettant en garde l’internaute contre l’offre alléchante présentée: «2 éthylotests gratuits», laquelle cache en réalité une grosse arnaque consistant à prélever 29.96€ par mois sur le compte de l’acheteur en échange de l’envoi mensuel de 8 éthylotests chimiques. Qui plus est, des emails publicitaires du site se servent d’adresses officielles de l’État (Service-public.fr etc…) pour bien endormir la confiance de l’acheteur;
  • Alcoproof: 8€ pour 2 ballons, Alcoproof se targue sur son emballage d’être «légal en France à compter du 1er juillet». Or, il ne suffit pas de dire quelque chose, de l’écrire ni même d’y penser très fort pour qu’elle se transforme en réalité;
  • Alcontrol: éthylotest électronique «made in China» (aussi appelé AT-S430 ou plus sobrement S430) qui coûte entre 39 et 55€, donc reste relativement bon marché. Toutefois, son seul «certificat de calibrage fourni en mai dernier par un laboratoire polonais» ne saurait suffire à le rendre conforme à la norme française.

pour connaître la liste des appareils certifiés, rendez-vous sur le site Lne.fr.

Arnaque bien moins élaborée, Auto Plus nous indique que certains vendeurs récupèrent simplement le logo NF qu’ils collent ensuite sur le produit afin de rassurer l’acheteur.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres