Le covoiturage tire profit de la hausse des prix du carburant

La baisse actuelle de 6 centimes du prix de l’essence ne suffit pas (et comme on les comprend!) à convaincre ceux qui ont déjà opté pour une formule bien plus économique et socialement enrichissante, le covoiturage.

Selon une dépêche AFP datée du 06 septembre 2012, Séverine Renault pratique tous les jours et depuis un an déjà le covoiturage entre Lyon et Grenoble. Pour elle, ce choix est sûr puisqu’elle affirme que «un aller-retour en covoiturage [lui] coûte 10 euros contre 40 si [elle] le fai[t] toute seule.» Ainsi, Séverine Renault est loin d’être la seule à avoir choisi cette option.

Le triomphe de Covoiturage.fr

S’il y a bien un groupe qui a su tirer profit de la hausse des prix du carburant, c’est le site Covoiturage.fr, numéro un français du covoiturage avec 2,2 millions d’inscrits.

Alors que le site carburait normalement à 70000 inscriptions par mois, il a enregistré 200000 inscriptions entre les mois de juillet et d’août. En France, quelque 3 millions de personnes pratiqueraient le covoiturage de manière régulière.

Mais, qui sont d’ailleurs les adeptes du covoiturage et pourquoi choisit-on cette manière de se déplacer? Les raisons semblent multiples mais il ressort assez clairement qu’au-delà des considérations écologiques, la véritable motivation à pratiquer le covoiturage est l’argent et en particulier les économies potentielles à réaliser.

Par ailleurs, alors qu’il y a encore quelques années, les adeptes du covoiturage étaient majoritairement «les étudiants et les jeunes fauchés», force est de constater aujourd’hui que le public s’élargit. À ce titre, Covoiturage.fr note que 19% de ses utilisateurs ont entre 35 et 49 ans.

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres