Pour leurs 10 ans, les radars offrent 800 millions à l’Etat

Vous n’êtes pas sans savoir que les radars (qui fêtent leurs 10 ans cette année) représentent une manne financière importante pour l’état. Ces engins, hantises des automobilistes ne sont donc visiblement pas en voie d’extinction, bien au contraire…

Votre comparateur d’assurances auto LeLynx.fr revient avec vous sur les recettes des radars!

Les radars ont rapporté 800 M€ en 2013

Selon un rapport annexé au projet de loi de finances pour 2014, les radars rapporteraient en 2013 près de 800 millions d’euros, ce qui représente une hausse de 6,4% par rapport à 2012. Et ce n’est pas fini puisque le rapport estime qu’en 2014, le bénéfice devrait être de 870 M€ soit 70 M€ de plus qu’en 2013!

Comment sait-on, vous demandez-vous, combien les radars rapporteront à l’État en 2014? Eh bien, on le devine et deux choses notamment concourent à de tels pronostics: l’installation de nouveaux radars sur les axes routiers et le fait que le Trésor Public français encaisse maintenant les infractions commises par les étrangers en France (des accords ont été conclus avec les pays limitrophes dans cette optique).

D’après le rapport annexé à la loi de finances pour 2014, 4200 radars ont fait leur apparition en France. Et le moins que l’on puisse dire c’est que leur effet est dissuasif puisqu’ils ont permis de baisser la vitesse moyenne des voitures sur les réseaux routiers et en journée de 89,5 km/h en 2002 à 79,3 km/h aujourd’hui. De plus, ils ont contribué à réduire les excès de vitesse de plus de 30 km/h (passés de 0,37% des infractions en 2011 à 0,1% en 2013).

Ainsi, en forçant les automobilistes à rouler moins vite, les radars automatiques, fixes ou embarqués, ont permis de réduire de 7,8% le nombre de morts sur les routes en 2012.

L’entretien des radars coûte (et coûtera encore) 220 M€

Vous connaissez maintenant le montant rapporté par ces radars à l’État, mais que coutent-ils réellement? Toujours selon le rapport, le cout total s’élève à 220 M€ en 2013 et devrait être identique l’année prochaine. Les couts sont répartis comme suit:

  • Remise en état suite aux actes de vandalisme: 24,3 M€/an, soit 8000€ en moyenne/radar;
  • Maintenance des 907 véhicules utilisés pour le contrôle, incluant la gestion et l’entretien de la flotte ainsi que la location longue durée d’une partie de la flotte (soit 250 véhicules): 1,7 M€;
  • Facture télécoms pour l’envoi des infractions et photos au centre de traitement: 4,2 M€;
  • Radars pédagogiques: 3,23 M€.

Enfin, on sait que les radars «vitesse moyenne», calculée sur une distance donnée, seront implantés sur 45 sites l’année prochaine et couteront 360 000€.

On peut conclure que les recettes venant des radars non négligeable (580 M€) par an ce qui représente 138 000€ par dispositif de contrôle par an.

Avec ce double objectif: baisse de la vitesse moyenne et du nombre de morts sur les routes, on peut dire que le contrat est rempli pour l’état… pas pour les automobilistes ni leur porte-monnaie mais que voulez-vous, la sécurité n’a pas de prix…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres