Capitaine de soirée et assurance auto : comment ça se passe ?

Depuis le vendredi 21 septembre, la sécurité routière a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation, intitulée « Passe le volant- mieux vaut s’accrocher à la vie qu’à son volant », pour inciter les automobilistes à prêter leur volant à un passager ou tout simplement à lâcher leur volant, dans certaines situations de conduite.

Les situations de conduite visées sont celles de :

  • L’alcool au volant ;
  • La somnolence au volant ;
  • La prise de médicaments et la conduite.

La campagne « Passe le volant » au Mondial de l’auto, à la télé et sur Internet

Le message de la campagne de la sécurité routière, au ton décalé, est très clair : il est préférable d’apprendre à lâcher le volant dans certains cas de figure.

Cette nouvelle campagne nous amène (en poussant le vice un peu loin) à nous interroger sur les conséquences d’un accident provoqué par un « capitaine de soirée », causant des dommages au véhicule, alors même que le contrat d’assurance auto du conducteur principal exclut radicalement le prêt du volant …?

« Passe le volant » mais sois quand même indemnisé par l’assurance ?

Vous le savez ou vous l’apprendrez, pour pouvoir être indemnisé par la compagnie en cas d’accident causant des dommages, l’assuré doit voir figurer sur son contrat l’autorisation de prêter le volant.

Pour le dire autrement, si le prêt du volant est formellement interdit dans le contrat, l’assuré ne sera pas indemnisé en cas de dommages matériels et/ou corporels.

Ce qui signifie, en prenant l’exemple qui nous intéresse ici, que si le conducteur en état d’ivresse décide de « passer le volant » à son passager sobre (qu’on appelle du coup capitaine de soirée) et que ce dernier a un accident provoquant des dommages au véhicule ou lui causant des blessures, l’assuré ne pourra être indemnisé que si le prêt du volant est autorisé sur son contrat

Dans le cas contraire, c’est-à-dire si le contrat autorise expressément la seule conduite exclusive, inutile de chercher la moindre indemnisation…

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres