Les bandes d’alerte sonore vont devenir obligatoires sur l’autoroute

Vous le savez, tout le monde le sait, la lutte contre la somnolence au volant est un véritable enjeu de sécurité routière. En effet, les chiffres sont suffisamment éloquents, l’hypovigilance serait la première cause de mortalité sur autoroute et à l’origine d’un accident mortel sur 3.

C’est dans ces conditions qu’à l’occasion du Comité interministériel de la sécurité routière le 11 mai 2011, il a été décidé que soient installés sur les voies autoroutières des dispositifs d’alerte sonore afin de lutter efficacement contre la somnolence du conducteur.

1er juillet 2012: des bandes sonores sur autoroute

L’arrêté du 12 mars 2012 rend obligatoire dès le 1er juillet 2012, l’installation de ces bandes d’alerte sonore sur les autoroutes. Concrètement, nous apprend le site de l’association Prévention routière, ces dispositifs seront installés sur les voies nouvelles et à l’occasion de travaux routiers importants sur la chaussée ou l’accotement.

Ils seront implantés en rive droite de chaussée et auront pour rôle d’alerter les conducteurs qui dévient de leur trajectoire sur la bande d’arrêt d’urgence ou sur l’accotement. L’objectif étant de limiter les risques d’accidents en sorties de chaussée.

Pour rappel, l’association 40 millions d’automobilistes avait indiqué que «37,7 % des personnes tuées le sont en ligne droite dans le contexte d’une modification inexpliquée de trajectoire.»

Les bandes sonores sont de couleur blanche et comportent des matériaux proéminents tels que des barrettes ou de grosses billes de verre placées à distance régulière, lesquelles provoquent des bruits et des vibrations ressentis dans le véhicule d’un conducteur qui roule dessus.

Ainsi prévenu du risque, le conducteur somnolent peut reprendre sa route normalement et éviter alors un accident.

La mise en place de ces bandes sonores ne dispense évidemment pas le conducteur de faire une pause toutes les 2 heures.

Source: Prévention routière

Afficher les questions et commentaires
Et si on discutait ?

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies Fermer

Revoir mes dernières offres